La finale de Ti Mambo s’est tenue hier soir dans la bonne humeur. Ryan Pynam s’est imposé sans surprise dans la catégorie chant, tandis que Darshana Doorga a surclassé les autres finalistes dans la catégorie danse. Lana Permal et Jamelia Banan terminent deuxième dans les catégories respectives. Ce concours télévisé réalisé par Très Pied Production était sponsorisé par la Mauritius Commercial Bank (MCB).
Après dix émissions, les grands gagnants de Ti Mambo ont été connus hier soir. Avec son interprétation émouvante de Time To Say Goodbye Ryan Pynam a subjugué le jury de sa voix. Lana Permal, du haut de ses huit ans, en a fait de même avec son interprétation de Sweet About Me de Gabrielle Cilmi. Mais c’est le premier nommé qui s’est finalement imposé dans ce duel de talents.
La première place dans la catégorie de danse était tout aussi disputée. Darshana Durga et Jamelia Banan se sont vite démarquées dans deux styles différents. Les deux autres finalistes ont démontré autant de talent. Le jury présidé par Sandra Mayotte a eu fort à faire pour les départager.
Ryan Pynam et Darshana Durga décrochent chacun un cash prize de Rs 50 000 offert par la MCB. Leurs dauphines remportent Rs 25 000 chacune. Les autres finalistes ont également été récompensés pour leur performance.
Toute la résidence Mangalkhan à Floréal s’est réunie hier soir pour fêter la victoire de Ryan Pynam. Un écran géant a été dressé pour suivre l’émission et le jeune chanteur a été chaudement applaudi. Ryan Pynam qui s’est dit très heureux de sa performance ne s’attendait pas toutefois à terminer sur la plus haute marche du podium. « C’était très difficile. Il y avait beaucoup d’enfants super bons. » S’il chante depuis qu’il est tout petit, Ryan Pynam a eu l’occasion de parfaire son talent au sein du groupe Vent d’un rêve qui encadre les enfants de sa localité. C’est Miselaine Duval qui l’a encouragé à participer à Ti Mambo. Pour répéter sa chanson pour la finale, il a été aidé de ses parents, ses frères ainsi que de leurs copines.
Lana Permal elle, se dit satisfaite de sa performance même si elle aurait souhaité terminer en première position. « J’avais un peu peur de Ryan, mais maintenant on est amis. Je suis très contente d’avoir pu terminer en deuxième position. » Pour la petite histoire, initialement, il n’était pas prévu que Lana, qui est en Std IV à l’école Notre Dame de Lorette, participe au concours. Elle avait accompagné ses parents pour l’audition de sa soeur Léa et, pour l’occasion, a chanté quelques notes pour l’équipe de production. Sous le charme, Odile Halbwachs a demandé à sa mère de l’inscrire. C’est son père Georgie, chanteur par passion qui l’a préparé pour le concours.
Darshana Durga, quant à elle, récolte le fruit de ses efforts. Pendant des semaines, elle s’est déplacée de Souillac à Quatre Bornes pour se perfectionner au SR Dance. En fait, elle avait remporté un concours dans son village l’année dernière et a obtenu un stage d’un an à l’école de danse de Stephen Bongarçon. Elle se dit reconnaissante envers toute l’équipe, particulièrement envers Julie, Ginette et Mme Bongarçon qui ont confectionné son costume, ainsi qu’envers ses parents et tous ceux qui l’ont soutenue.
Jamelia Banan, elle, danse depuis l’âge de six ans. Elle s’est fait remarquer dans l’émission Dance Fever animée par Jerry Nayna. C’est ainsi qu’elle a été repérée par Stephen Bongarçon qui l’a prise sous son aile. Terminer à la deuxième place de Ti Mambo est une surprise pour elle. « Les candidats étaient tous très forts et on a dû travailler beaucoup pour en arriver là », dit la jeune fille qui est reconnaissante envers l’équipe de SR Dance qui l’a encadrée.