Les trois gagnants de success.mu, organisé par la British American Investment, ont signé leurs contrats avec le promoteur. Ce concours vise à promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes.
« À la suite de la consécration des gagnants de success.mu en mars dernier, nous avons finalisé les contrats. Nous passons à la prochaine étape, soit la mise en oeuvre de leurs projets d’entrepreneuriat », explique Seemadree Rajanah, Chief Operating Officer de British American Investment (BAI).
Ainsi, chaque gagnant recevra Rs 1 million comme capital initial pour démarrer son entreprise. Les trois candidats bénéficieront également d’un accompagnement afin de mieux cerner les rouages de l’entrepreneuriat et mener leurs projets à bon port.
« Dans un deuxième temps, les lauréats recevront aussi une aide supplémentaire justifiable évaluée à Rs 2 millions sur trois ans, qui inclura l’équipement, l’infrastructure, une assistance professionnelle et technique et une formation, entre autres », indique Seemadree Rajanah dans un communiqué de presse émis par le groupe BAI.
Le projet success.mu a, selon le promoteur, connu un gros succès, ayant attiré au départ quelque 820 candidats. Un panel responsable de la présélection avait ensuite retenu 150 projets, donc 7 ont été choisis pour la finale au cours de laquelle les trois gagnants ont été désignés.
L’un d’eux, Somraj Bhurtun de SS Waste Management, a présenté un projet de recyclage du caoutchouc usé destiné à développer un caoutchouc pur à 98 %, lequel produit fini pourra ensuite être exploité sur les marchés asiatiques. Khemraj Persand, de Persand Royal Company, a proposé, lui, un projet d’élevage d’huîtres en mer, ciblant le marché local aussi bien qu’international. Enfin, l’équipe de Pro-Rehab, composée de huit membres, a conçu un projet de création d’un centre de santé pour les Mauriciens souffrant de difficultés physiques au quotidien.