JRosnay Rose et Louis Dario Charles, condamnés à trois ans de prison pour vol et complicité de vol respectivement en cour de première instance, avaient interjeté appel. Le juge David Chan Kan Cheong a cassé la sentence imposée à Rosnay Rose, statuant qu’il y avait pu avoir erreur sur la personne. Le deuxième accusé devra quant à lui purger sa peine.
Rosnay Rose et Dario Charles étaient poursuivis en cour de première instance pour avoir dépouillé un homme d’une somme de Rs 950 000 alors qu’il allait déposer cette importante somme d’argent à la banque. Le voleur lui avait lancé de la sauce piquante au visage avant de lui subtiliser son sac, fuyant ensuite dans un véhicule que conduisait Dario Charles. Le magistrat de première instance, jugeant qu’il y avait suffisamment de preuves contre les deux accusés, leur avait infligé trois ans de prison. Dario Charles, trouvé coupable de complicité de vol, avait dû s’acquitter en plus d’une amende de Rs 1 000 pour une infraction au Code de la route. Rosnay Rose avait quant à lui été reconnu coupable de vol avec violence. Les deux coupables avaient toutefois interjeté appel.
Le plaignant avait indiqué en cour qu’il avait pourchassé son agresseur, mais que ce dernier avait pu s’échapper en montant à bord d’un véhicule qui l’attendait. Or, Rosnay Rose avait un alibi. Ce jour-là, il travaillait comme receveur d’autobus et avait débuté le trajet tôt le matin en direction de Curepipe alors que le délit avait été commis à 9 h 15 à Plaine-Magnien. Ce que le chauffeur d’autobus avait confirmé en cour. De ce fait, le juge a statué qu’il y avait peut-être eu erreur sur l’identité du voleur, car ni la victime ni les témoins oculaires n’avaient pu reconnaître Rosnay Rose. De par les plusieurs contradictions relevées dans les dépositions des témoins oculaires, le juge Chan Kan Cheong a cassé la sentence infligée à Rosnay Rose. Un témoin oculaire ayant formellement identifié Louis Dario Charles comme étant au volant du véhicule, sa sentence a été maintenue.