Condamné à 35 ans de prison pour trafic de drogue, l’Ougandais Robert Dzitse estimait la sentence trop sévère. Son appel sera entendu demain devant le Full Bench de la Cour suprême composé du chef juge Keshoe Parsad Matadeen et des juges Asraf Caunhye et Gaytee Jugessur-Manna.
Robert Dzitse avait été trouvé coupable le 16 novembre 2013 en cour d’Assises d’avoir remis 764,4 g d’héroïne à John Paul Jhureea, le 17 octobre 2008, sur le campus de l’université de Maurice. Le juge Prithiviraj Fekna l’avait condamné à 35 ans de prison. L’accusé était défendu par Mes Rama Valayden et Rouben Mooroongapillay. L’inspecteur Valaydon, de l’ADSU, était en surveillance sur le campus universitaire quand il avait remarqué une voiture suivie par un taxi. Lorsque les deux véhicules se sont arrêtés, l’Ougandais est descendu du taxi pour remettre un colis à John Paul Jhureea. Les deux hommes avaient ensuite regagné leurs véhicules respectifs.
L’inspecteur Valaydon et ses hommes avaient par la suite intercepté la voiture privée, où ils ont saisi un colis contenant 40 pellets. Les analyses du Forensic Science Laboratory avaient par la suite établi que ces derniers contenaient 764,4 g d’héroïne dont le taux de pureté était de 18%. Soulignons que le dénommé Jhureea, qui purge actuellement une peine de prison de 20 ans, est un des témoins assignés par la Poursuite, étant donné qu’il avait identifié l’Ougandais lors d’une confrontation dans les locaux de l’ADSU comme étant l’homme qui lui avait remis un colis contenant la drogue ainsi que des produits cosmétiques. Il avait confirmé aux enquêteurs que la livraison s’est faite à l’université.