Condamné à neuf mois de prison sous une charge de “making use of his office for gratification whilst being a public official”, le syndicaliste Bidianand Jhurry n’aura passé que cinq jours en détention. L’appel à sa condamnation ayant été rejeté par la Cour suprême le 15 juillet dernier, l’ex-président du Sugar Industry Labour Welfare Fund (SILWF) était en prison depuis le 31 juillet. Il a toutefois retrouvé la liberté mardi dernier suite à une demande de Mgr Ian Ernest auprès de la Commission de Pourvoi en Grâce.