En début d’après-midi hier, le National Disaster Risk Reduction and Management Centre, installé aux Casernes centrales, était sous pression devant la nette détérioration du temps, avec notamment 80,8 mm de pluie en seulement trois heures à Providence ou encore 61,3 mm à Quatre-Bornes pendant la même période. Toutefois,  l’accalmie de l’après-midi a atténué les pires craintes quand aux conséquences des pluies torrentielles dans des zones à risques. La station météo de Vacoas maintient un avis de forte pluie jusqu’à aujourd’hui avec des risques de saturation d’eau dans des endroits spécifiques et par rapport aux rivières en crue. En fin de journée, les autorités mettaient la dernière main aux préparatifs pour parer à toute détérioration du temps dans la nuit de vendredi à samedi.
Dans l’immédiat, trois régions ont été placées sous étroite surveillance en raison des dangers de glissements de terrain vu que le minimum de 100 mm de pluie en douze heures a déjà été franchi. Dans un premier temps, l’ordre d’évacuation formel avait été émis pour les 21 familles habitant Chitrakoot car elles étaient exposées à des dangers potentiels. Aux termes du protocole établi, toutes les dispositions avaient déjà été prises en vue de permettre à ces familles de passer la nuit en toute sécurité dans un centre de refuge spécialement aménagé.
Toutefois, avec la légère amélioration du temps notée en cours d’après-midi, ces familles devaient faire comprendre aux représentants de l’ordre qu’elles préféraient rester chez elles, quitte à changer d’idées durant la nuit si le danger se faisant sentir. De ce fait, l’ordre d’évacuation n’a pas été mis à exécution et des policiers sont restés sur place.
De leur côté, les habitants de Vallée-Pitot et de Quatre-Soeurs, qui sont logés à la même enseigne de ceux de Chitrakoot, ont été mis en présence d’un Early Warning contre des glissements de terrain avec les averses qui s’abattaient sur l’île depuis le début de la journée hier. À hier soir, il n’y avait aucun risque tangible pour ces habitants, d’où la position de souplesse par rapport à l’évacuation.
Les indications obtenues de sources officielles à la station météo de Vacoas confirment que le gros des averses a été enregistré dans différentes parties de l’île entre 10 h et 13 h, comme suit : Providence 80,8 mm, la plus forte pluviosité dans cette tranche horaire, Nouvelle-Découverte 73,4 mm, Mare-aux-Vacoas 71,2 mm, Quatre-Bornes 61,3 mm, Vacoas 56,4 mm, Mon-Bois 55,6 mm, Port-Louis 56,2 mm et Pailles 54,6 mm.
Par contre pour les trois heures subséquentes, la pluie continuera à tomber mais avec une intensité réduite. Providence ne recevra que 31,8 mm de pluie de 13 h à 16 h et Pailles seulement 9,6 mm. Les régions de Mare-aux-Vacoas,  Grand-Bassin, Mon-Bois et Nouvelle-Découverte connaîtront la plus forte pluviométrie en début d’après-midi, avec une moyenne de 40 mm chacune, contre seulement 18 mm à Quatre-Bornes.
Toutefois, avec la tombée de la nuit hier et les dangers représentés par les accumulations d’eau, le National Disaster Risk Reduction and Management Centre met en garde contre le fait que « les grosses pluies peuvent occasionner des inondations dans certains endroits et des débordements d’eau sur nos routes ». De ce fait, les responsables de ce centre avisent le public de « suivre les conseils qui sont donnés par les autorités concernées », soit d’éviter les rivières en crue, de ne pas se hasarder près des endroits inondés ou régions à risques, de doubler de vigilance sur les routes, de respecter les distances de sécurité ou encore d’allumer les feux des véhicules.
De leur côté, les sapeurs-pompiers de l’île avaient enregistré à hier après-midi une centaine d’appels nécessitant une cinquantaine d’interventions pour évacuer l’eau inondant des maisons. Ils ont eu également à porter secours à quatre occupants d’un véhicule utilitaire bloqué par la montée des eaux à Sébastopol.
Un slalom d’une voiture de maître sur l’autoroute dans la région de Riche-Terre, hier après-midi, a fait quatre blessés légers, dont le conducteur, indiquait la police. Force est de constater qu’à la sortie des bureaux, hier, la circulation sur les principaux axes routiers était particulièrement difficile avec les routes devenues extrêmement glissantes en la circonstance.
Les conducteurs qui ont osé emprunter la nouvelle route Terre-Rouge/Verdun en cette journée de pluies intenses n’ont pas manqué de signaler l’absence évidente de drains pour évacuer l’eau dévalant le long des côtes escarpées. La conséquence est que l’eau boueuse sur de larges tronçons de cette route traversait la chaussée, rendant la conduite encore plus difficile avec une visibilité réduite.
Sur le site de la Ring Road de Pailles, de strictes mesures de sécurité ont été prises avec l’interdiction de circuler pour les piétons. Des employés de la firme Rehm-Grinaker, placés sous la supervision d’ingénieurs, étaient engagés dans une course contre la montre. Ils tentaient de boucher les crevasses causées sur la route par des éboulements en vue d’éviter au maximum des infiltrations d’eau de pluie susceptibles de causer d’autres dégâts à la base de la Ring Road, déjà entamée.
Tout semble indiquer que les pluies d’hier se répercuteront par d’autres détériorations de cette route construite au coût de Rs 1,2 milliard et qui n’a jamais été utilisée jusqu’ici. Aussitôt le beau temps revenu, la Road Development Authority devra descendre de nouveau sur le terrain pour un nouveau constat alors que le rapport des consultants sur les causes de ce scandale est toujours attendu…