Le coup de gueule du chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues, Serge Clair, aura servi à quelque chose. Le ministère de l’Agro-industrie a en effet décidé de lever l’interdiction sur l’importation des limons de Rodrigues, mais avec des conditions phytosanitaires très strictes en vue de contrôler la présence de la larve de la chenille légionnaire. Les limons doivent ainsi être fournis par des fournisseurs dûment enregistrés.

Après une opération de désinfection sous la supervision du National Plant Protection Office, les fruits doivent être placés dans des boîtes en carton standard avec un emballage de “thick plastic polyfirm”. Attention toutefois : que ce soit pour les cargaisons commerciales de limons ou des fruits emportés par des voyageurs, le certificat phytosanitaire est incontournable.