Las d’entendre les doléances des habitants de Bambous, La Gaulette, Flic-en-Flac, Baie-du-Cap et d’autres endroits avoisinants au sujet du comportement de certains chauffeurs et receveurs d’autobus individuels qui desservent ces régions, Steeve Magdeleine, président du conseil de district de Rivière-Noire, a décidé de prendre le taureau par les cornes. Il invite les propriétaires d’autobus, les responsables de la National Transport Authority, la police du Transport, les membres de la société civile et d’autres parties concernées à une réunion jeudi prochain au siège du conseil de district à Bambous. « On doit impérativement trouver des solutions », a insisté le président du conseil.

En mars dernier, des passagers qui faisaient le trajet Baie-du-Cap/Quatre-Bornes ont écrit une lettre aux autorités compétentes dans laquelle ils disent : « All drivers are using mobile phone while driving, making lengthy phones calls, texting and speeding. The bus owners are in hands in gloves with them. Every day there is real race to death among bus companies. We still need to use the same old bus full of cockroaches. During rainy days the buses are leaking, the windows are rusted, unable to closed or they are already smashes into pieces. The heavy smoke coming from the driver motor and filthy cigarette smoke. The intoxicated driver with his loud blatant music from Chamarel can barely keep his eyes open on the road. »