Un atelier de travail sur le thème « Validation Workshop for the Rio+20 National Preparatory Process » a marqué hier au Domaine les Pailles le début des préparatifs de Maurice pour sa participation à la conférence internationale Rio+20, qui se tiendra à Rio au Brésil du 20 au 22 juin, 20 ans après la Conférence internationale de Rio sur l’environnement et le développement en 1992 (le Sommet de la Terre). Cette consultation nationale a été lancée par le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Deva Virahsawmy.
D’emblée Deva Virahsawmy a expliqué le double objectif de l’atelier d’hier : donner l’occasion aux participants de prendre connaissance du progrès accompli jusqu’ici dans le domaine du développement durable au niveau national et arriver à un consensus sur les préoccupations et les priorités de Maurice en matière de développement durable.
« Les participants seront ainsi avisés quant aux contraintes et autres défis auxquels le pays aura à faire face dans sa recherche d’un développement durable. Ils auront également l’opportunité d’élaborer des recommandations pour transformer Maurice en une économie verte », s’est enthousiasmé le ministre en présence, entre autres, du Professeur S.Jugessur, pro-chancellier et du président du conseil de l’Université de Maurice, et de Leyla Tegmo-Reddy, UN Resident Representative.
Deva Virahsawamy a rappelé que le gouvernement a déjà adopté les concepts de développement durable et de l’économie verte. Il a cité les initiatives gouvernementales dans ce contexte. Parmi : l’institution d’un Maurice Île Durable (MID) Fund duquel Rs 500 millions ont jusqu’ici été puisées pour la mise en oeuvre de 19 projets visant à améliorer l’efficacité énergétique et à promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables, les Rs 250 millions prévues dans le Budget 2012 pour l’application de la deuxième phase du Solar Water Heaters Scheme et les Rs 100 millions pour de nouveaux projets sur l’efficience énergétique, les énergies renouvelables, le composte, le biofuel et les campagnes de sensibilisation, entre autres. Il a également cité les 44 projets tombant sous le National Framework on Sustainable Consumption and Production (SCP).
Deva Virahsawmy a aussi rappelé l’élaboration en cours du MID Policy, de la MID Strategy et du MID Action Plan dans le cadre de la création d’un environnement approprié pour faire de Maurice une île durable. Ces trois documents seront prêts d’ici fin 2012, a annoncé le ministre. « Nous nous engageons sur la voie de faire de Maurice une île durable et il est impérieux de changer les mentalités et de transformer nos styles de vie », a-t-il affirmé en faisant allusion aux 44 projets en cours de réalisation. Il a aussi annoncé que dans le cadre de la promotion d’une projection durable, son ministère institue un National Cleaner Production Centre. « Il est nécessaire que les entreprises utilisent grandement les technologies vertes et comprennent l’importance de la consommation et de la production durables et les bénéfices dérivant de pratiques écologiques. »
Lors de l’atelier, les participants se sont répartis en quatre groupes chacun couvrant respectivement les thèmes suivants : l’économie, l’environnement, le social ainsi que la coopération régionale et internationale.