L’investissement durable en Afrique et le positionnement du centre financier mauricien pour canaliser cet investissement seront au centre des discussions lors de la conférence qu’organisera le Board of Investment (BoI) les 20 et 21 septembre à l’hôtel Intercontinental, Balaclava.
Le BoI compte réunir des décideurs politiques, des investisseurs privés et représentants de diverses agences de promotion de l’investissement en Afrique pour cette conférence. À cet effet, l’appui de la World Association of Investment Promotion Agencies (WAIPA) et de diverses agences de promotion des investissements africaines, dont certaines seront représentées au plus haut niveau, a été obtenu. Parmi, on relève les noms du président et Chief Executive Officer (CEO) de la General Authority for Investment & Free Zones de l’Égypte, Mohamed Khodear, des CEOs des agences burundaise et swazilandaise, Ngendakumana Didace et Phumele Dlamini respectivement, du directeur général de l’APIX du Sénégal, Mountaga Sy, et du CEO par intérim de la Nigeria Investment Promotion Commission, Katagum Ladi.
Les investissements directs étrangers en Afrique ont atteint environ USD 54 milliards en 2015 et, selon les spécialistes, l’objectif en matière de FDI est loin d’être atteint vu les besoins conséquents (estimés à USD 100 milliards) du continent pour subvenir uniquement au développement de ses infrastructures. Axée sur le thème Creating shared value through sustainable investment, la conférence du BoI donnera l’opportunité aux participants de discuter des mesures à prendre pour combler cet écart au niveau du financement des projets infrastructurels. Le BoI et les représentants du gouvernement mauricien, dont le ministre des Finances et celui des Affaires étrangères, auront l’occasion de parler du rôle de la place financière mauricienne pour structurer les investissements en direction de l’Afrique et pour approfondir l’intégration économique régionale.
Selon des données publiées récemment par la Banque de Maurice, l’Afrique a suscité beaucoup d’intérêts de la part des entreprises mauriciennes souhaitant étendre leurs activités. Sur les Rs 2,4 milliards d’investissements directs (excluant ceux faits par des sociétés du Global Business) effectués à l’étranger par des entreprises locales l’année dernière, le montant canalisé vers des pays africains s’est élevé à Rs 1,6 milliard. De 2011 à 2015, l’Afrique a reçu Rs 16,5 milliards de FDI en provenance de Maurice.
Le BoI, soutenu par la WAIPA, a fait appel à plusieurs personnalités d’institutions internationales et régionales de renom ainsi qu’à des opérateurs économiques d’expérience pour animer la conférence. La session inaugurale du 20 septembre sera marquée par des interventions du ministre des Finances, Pravind Jugnauth, du directeur général de l’Organisation des Nations unies pour le Développement industriel (ONUDI), Li Yong, et du président de la WAIPA. Des sessions de travail seront animées le même jour par, entre autres, la directrice de l’International Trade Centre, Arancha Gonzalez, le conseiller commercial régional du Comesa au sein du Commonwealth Secrétariat, Yusuf Aiku Abdalla, le directeur de Palm Global, Mark Roberton, et le CEO d’Ascent Capital, Michael Selassie.
Pour la session du 21 septembre, les organisateurs ont prévu des interventions du ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, du secrétaire général du Comesa, Sindiso Ngwenya, du ministre de l’Énergie de l’Éthiopie, Alemanyu Tegenu, ainsi que des officiels du NEPAD et du World Energy Council.