Pascale Chabanet, directrice de l’Institut de  Recherche pour le Développement (IRD) à La Réunion, donnera une conférence le jeudi 15 octobre à 18 h à l’IFM, à Rose-Hill, sur l’éducation à la connaissance et la préservation de nos récifs. Cette biologiste marine, qui a consacré toutes sa carrière aux récifs de l’océan Indien et du Pacifique, présentera alors la mallette pédagogique MARECO, conçue spécialement pour le jeune public des îles de la région en s’appuyant sur ce que nous savons de nos récifs.
Le récif corallien entre nos mains, titre à la fois de la mallette pédagogique MARECO et de la conférence qui l’accompagnera à l’Institut français de Maurice, faisant le lien entre le monde de la recherche et celui de l’éducation. Son objectif est clairement de favoriser la dissémination des résultats des recherches menées sur les récifs, ces fragiles creusets de vie qui sont aussi les baromètres de la santé des lagons et de l’océan. Cet outil voué à l’éducation a aussi pour fonction d’analyser la perception qu’ont les enfants du milieu marin, démarche se situant au coeur des préoccupations de l’IRD, qui a orienté depuis 65 ans ses recherches sur les relations entre l’homme et son environnement. Dédiée à la sensibilisation des enfants à la préservation des récifs, cette mallette se structure en trois parties avec l’album Les couleurs du récif, le jeu de plateau Rendez-vous au récif et le jeu des 7 familles du récif.
Pascale Chabanet a consacré l’essentiel de ses recherches depuis 25 ans à l’écologie des poissons associés aux récifs coralliens dans l’océan Indien et le sud-ouest du Pacifique. Formée en biologie marine en France, aux États-Unis et, bien sûr, à La Réunion, où elle est née, Pascale Chabanet a réalisé son doctorat  sur les relations entre les communautés benthiques et les poissons sur les récifs coralliens de l’île soeur. Maître de conférences de 1996 à 2003, elle a ensuite mené, puis dirigé, des recherches pendant quatre ans au sein de l’IRD de Nouvelle-Calédonie, se penchant notamment sur l’impact des perturbations des récifs sur les poissons qui les fréquentent dans le sud-ouest de l’océan Indien. Elle dirige l’IRD depuis 2012.