Le leader du MMM Paul Bérenger a confirmé qu’à sa demande Alan Ganoo a eu une série de réunions de travail avec le Premier ministre Navin Ramgoolam sur la réforme électorale. Il s’est dit prêt à rencontrer Navin Ramgoolam en compagnie d’Alan Ganoo afin de finaliser les discussions.
Lors d’une conférence de presse donnée en présence des parlementaires du MMM, Paul Bérenger a indiqué que le « Remake 2000 is on ». Il a rappelé que cette alliance repose sur quatre points, à savoir la lutte contre la corruption, le rétablissement du law and order, la consolidation de la démocratie et la relance de l’économie.
Il a insisté sur le fait que MMM n’est pas intéressé à entrer au gouvernement et Paul Bérenger à devenir Premier ministre si ce n’est pour nettoyer le pays et combattre la corruption. En ce qui concerne la consolidation de la démocratie, Paul Bérenger a estimé que la priorité des priorités est la réforme électorale. Il a rappelé avoir eu dans le passé de longues discussions à ce sujet avec Navin Ramgoolam et que lors d’une réponse à une question parlementaire, il avait affirmé qu’un texte de loi est en préparation.
Il estime que le MMM, le Ptr et le MSM sont « supposément d’accord sur toute la question de réforme électorale ». « C’est pourquoi, si nécessaire, je suis disposé à rencontrer Navin Ramgoolam pour finaliser les choses concernant la réforme électorale ».
« Je dis “supposément” parce que j’ai encore des doutes sur la volonté politique de Navin Ramgoolam d’aller de l’avant avec le Bill ».
S’agissant de la consolidation de la démocratie, Paul Bérenger a affirmé que le MMM est également en faveur d’une deuxième République et d’un rééquilibrage des pouvoirs entre le Premier ministre et le président de la République. Il a toutefois précisé que la question de deuxième République ne figure pas au programme du Remake 2000. « Il y a depuis longtemps un désaccord entre SAJ et le MMM. Nous sommes tombés d’accord pour agree to disagree », a dit Paul Bérenger, qui ajoute que par contre, le MMM et le Ptr sont très proches sur ce point. « Cependant, nous sommes totalement contre une présidence à la française avec un président élu au suffrage universel et disposant des pleins pouvoirs ».
« Pour nous au MMM et au niveau du Remake 2000, la consolidation de la démocratie passe par un changement total à la MBC et avec la naissance de la télévision privée. Il n’est pas question toutefois que les élections aient lieu tous les sept ans. C’est le MMM qui, en 1982, a amendé la Constitution pour garantir l’organisation des élections tous les cinq ans », dit Paul Bérenger. « La consolidation de la démocratie passe également par l’organisation des élections municipales et régionales. Il n’est pas question qu’il y ait un troisième renvoi ».
Le leader du MMM, en réponse à des questions de la presse, a affirmé qu’il secondera la motion du Premier ministre proposant le nom de Kailash Purryag aux fonctions de président de la République.