Le MP a rencontré la presse hier après-midi pour présenter son plan de travail pour 2016. Le président du parti, Alan Ganoo, a relevé qu’il ne compte « nullement rejoindre le MMM », contrairement à ce que laissent supposer les rumeurs. Cette année encore, le MP veut remplir son rôle de « chien de garde » tout en « répondant aux aspirations des jeunes ». Le parti souhaite également être présent dans la majeure partie des circonscriptions.
« Ena bann rimer kinn alimente par leader lopozisyon Paul Bérenger ki pe dir ki pou ena sa lane-la enn retour au MMM de bann membre MP. Mo pena okenn demars pou fer MP reinteg le MMM, la question ne se pose pas », a lancé Alan Ganoo. Le président du parti a toutefois admis que certains membres du MMM l’ont approché pour lui demander de revenir. Alan Ganoo avance que « le MMM peine à retrouver une stabilité interne », raison pour laquelle il aurait quitté le parti.
Le MP, selon son président, travaille pour se consolider davantage afin de mener à bien son rôle de « chien de garde » au sein du gouvernement. « Nous devons veiller à ce que les promesses du gouvernement soient respectées », a soutenu pour sa part Joe Lesjongard. Mais pour l’heure, le parti ne se presse pas pour se trouver un allié. « Dan le lon term, nou pou bizin kontrakte enn alie, mai pa asterla. Li pou depann manifest elektoral parti-la. Nou priorite, se ki nou bizin elarzi nou baz ek restriktir parti-la », a soutenu Alan Ganoo.
Le MP dit vouloir répondre aux aspirations des jeunes. C’est dans cet esprit qu’ils ont évoqué le projet d’ouvrir leur bureau politique afin d’y intégrer des jeunes de moins de 30 ans. Dans la même lancée, Joe Lesjongard a qualifié de « primordiale » la présence du MP dans la majorité des circonscriptions.
Concernant l’économie, Alan Ganoo considère que 2016 « sera une année décisive » pour le gouvernement et le pays. D’où « l’importance d’être présent en tant que chien de garde pour veiller que l’économie soit boostée ». Cependant, le MP se dit sceptique concernant le taux de croissance annoncé pour 2016 et estime que ce dernier ne dépassera pas 4%, et ce malgré l’assurance du ministre des Finances. D’autre part, Alan Ganoo avance que « les autorités doivent revoir impérativement à la baisse le prix du pétrole ».
La Freedom of Information Act a également été évoquée. Alors qu’un comité a été mis en place par le gouvernement dans le but d’implémenter cette loi, le MP a déclaré soutenir cette initiative et suggère un projet de loi « crédible » à cette issue. Pour cela, le parti fait appel au gouvernement afin que ce dernier puisse demander à bénéficier de l’expertise de l’Inde et du secrétariat du Commonwealth.
Revenant sur la manifestation des artistes à Port-Louis hier, Jean-Claude Barbier a qualifié la présence de Paul Bérenger d’« hypocrisie ». Il a dit soutenir la cause des artistes et que le MP « luttera autant qu’il le faudra avec eux pour qu’ils puissent acquérir leurs droits et lutter contre le piratage ».
Le MP a également commenté le rapport nTAn en montrant leur « satisfaction » qu’il ait été publié, malgré les « nouvelles choquantes » qui y sont citées. Alan Ganoo et son équipe commenteront ultérieurement le rapport après l’avoir plus amplement étudié.