« Que Pravind Jugnauth démissionne et qu’il vienne présenter sa candidature au n° 18. Vinn dibout kont mwa dan Belle-Rose/Quatre-Bornes ». Tel est le défi lancé par Roshi Bhadain au Premier ministre lors de sa conférence de presse samedi juste après avoir soumis sa démission. L’ancien avocat de Pravind Jugnauth et ancien ministre de la Bonne Gouvernance qui se targue d’avoir laissé « motards » et un salaire mensuel de Rs 156 000, dit avoir décidé « de redonner aux habitants du n° 18 leur droit de vote. C’est cette circonscription qui décidera du destin du pays ». Il a demandé un vote sanction contre le gouvernement et le projet Metro Express, qui selon lui, « est bien plus grave que l’affaire Betamax, celle du BAI ou du hedging/STC ». Il demande aussi un vote sanction contre « les opportunistes » de l’Opposition qui aligneront un candidat à l’élection partielle et dit compter sur le soutien de Xavier-Luc Duval et de Kavi Ramano.