La satisfaction était de mise hier après-midi pour le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, Roshi Bhadain, qui rencontrait la presse après une réunion de la FSC, pour annoncer que presque la totalité des emplois dans BA Insurance, Apollo-Bramwell, Iframac et Courts seront préservés. « Ceux qui ont participé d’une façon ou d’une autre à la fraude et qui doivent répondre devant la justice ne seront pas repris », dit-il.
Le ministre a annoncé qu’Apollo-Bramwell sera convertie un Centre hospitalier universitaire, qu’Iframac cédera la place à une compagnie autogérée, New Iframac Motors Ltd, et que Courts sera repris par le groupe Mammouth de David Isaacs and Co. D’autre part, la National Insurance Co Ltd sera pleinement opérationnelle la semaine prochaine.
« Il n’est pas vrai de dire que les employés de la BAI ont perdu leurs emplois », soutient Roshi Bhadain. « La psychose créée autour des pertes d’emplois n’est pas fondée sauf pour ceux qui doivent répondre devant la justice pour leur implication dans la fraude constatée au niveau du groupe BAI. C’est extraordinaire ce que nous avons réalisé en six mois », dit-il.
Passant en revue la situation dans les trois principales compagnies de l’ex-groupe BAI, le ministre a expliqué que dans le cas d’Apollo-Bramwell, les administrateurs ont fait leur travail. Toutefois, il s’est dit non satisfait du temps pris par les administrateurs spéciaux pour arriver à cette solution. « Je m’attendais à ce que les choses aillent plus rapidement. La FSC a nommé les Special Administrators venant d’une firme qui dispose de beaucoup de ressources humaines pour faire le travail. Nous nous attendions à ce qu’ils mettent le nombre de personnes nécessaires pour remplir leur contrat parce que c’est une question sociale. Le retard enregistré a créé une incertitude et a donné l’impression que les gens perdaient leurs emplois. Plus on tarde plus cela entretient une situation floue ».
Roshi Bhadain a expliqué que depuis son retour de Londres jeudi, il a eu l’occasion de parler à tous les stakeholders. « J’ai reçu les employés de Courts à 22 h pour évoquer leurs problèmes, en présence de la FSC. J’ai exprimé le souhait qu’une solution soit trouvée dans les 48 heures ».
Le ministre a expliqué que les offres reçues n’étaient pas à la hauteur des attentes. « L’offre la plus élevée obtenue pour Apollo-Bramwell était de Rs 1,2 milliard, qui ne correspond pas à la valeur actuarielle de Rs 2,5 milliards », dit-il. Ce qui a amené le conseil des ministres à décider de prendre la clinique Apollo pour en faire un centre hospitalier universitaire. Par conséquent tous ses employés restent en place « sauf ceux qui ont contribué à la fraude ». Les actifs de l’hôpital seront transférés à la National Insurance Co Ltd. Un management contract sera alloué pour la gestion du centre. Apollo de l’Inde a déjà manifesté de l’intérêt. Ses représentants seront à Maurice la semaine prochaine.
Concernant Iframac, le ministre a indiqué que 247 des 298 employés ont opté pour la création d’une compagnie autogérée qui sera conne comme la New Iframac Motors Ltd. Vingt-cinq employés ont décidé de se retirer et obtiendront leur compensation en conséquence. Comme dans le cas de Courts et d’Apollo, les principales conditions pour la reprise de la compagnie avaient trait à l’emploi, les conditions d’emploi et les salaires des employés. La nouvelle compagnie devrait pouvoir créer les conditions pour cela. Le ministre a aussi observé que la marque Peugeot s’est déjà retirée d’Iframac. De leur côté les compagnies CFAO et Leal intéressées par Mercedes et Mitsubishi ont annoncé qu’elles sont disposées à employer le maximum d’employés d’Iframac. Le ministre a annoncé que toutes ces questions seront portées au cabinet vendredi.
Concernant Courts, Roshi Bhadain a annoncé que l’offre de Mammouth menée par David Isaacs a été retenue pour la reprise de la compagnie au lieu de celle de Courts Asia. La nouvelle compagnie a pris l’engagement de retenir 80 % des employés dont les salaires seront les mêmes qu’actuellement. De plus 50 % du temps de service seront retenus.
Le ministre a finalement affirmé que les promesses faites concernant le remboursement des victimes de Super Cash Back Gold ont été respectées. De plus, les 135 000 polices d’assurance de la BAI seront transférées à la NICL, qui commence à fonctionner cette semaine et sera pleinement opérationnelle la semaine prochaine.