L’Université de Maurice accueille depuis hier l’International Textile and Apparel Sustainability Conference. Réunissant des directeurs d’entreprise, chercheurs, consultants locaux et étrangers, cette rencontre est axée sur le rôle du développement durable dans l’avenir du textile. Elle vise à trouver des solutions en vue d’innover dans la production au sein de cette industrie. Une exposition des travaux des étudiants en textile de l’UoM est aussi au programme.
L’industrie du textile et de l’habillement est l’une des plus dynamiques à travers le monde en termes de créativité et diversité. Elle est cependant une grande consommatrice d’énergie et de ressources naturelles rares. Le changement climatique, les pénuries d’eau et la flambée des prix des matières premières menacent sa capacité d’innovation.
Les organisateurs de l’International Textile and Apparel Sustainability Conference, lancée hier et prenant fin vendredi, mettent ainsi l’accent sur le rôle du développement durable dans l’industrie du textile et de l’habillement. Selon eux, l’intégration de la durabilité est non seulement bénéfique aux affaires, mais aussi au développement et à l’innovation dans ce secteur. Elle touche également à la création d’emploi.
Pour habiller leurs clients aux couleurs du développement durable, souligne l’Associate Professor Rosunee du département Textile Technology de l’Université de Maurice (UoM), les fabricants doivent changer leur façon de voir les choses à tous les niveaux, dont celui de l’approvisionnement, des outils de production et du transport. « Over the past three decades, the textile and clothing industry has been an engine of economic growth, generated thousands of new jobs and propelled this island-nation towards prosperity. The industry accounts for 12% of gross domestic product (GDP), employs nearly 77,000 people out of a workforce of 550,000 and generates about 65% of export earnings (USD 1.1 billion). Employment in this sector increased by about 13% from 1995 to 1999 but it has now stabilised mainly through gains in productivity », explique-t-il.
L’International Textile and Apparel Sustainability Conference a ainsi pour but de voir comment l’industrie du textile et de l’habillement peut prendre le virage du développement durable et ce, en ligne avec la vision du concept Maurice île Durable. C’est l’occasion pour les participants locaux et étrangers de partager leurs recherches, analyses et idées et les étudiants en textile technology de montrer leurs travaux. Ils prendront aussi connaissance des derniers développements dans le secteur et seront appelés à faire des posters et des présentations. Les recommandations de cette rencontre permettront d’élaborer un research plan pour la faculté d’ingénierie de l’UoM.
Kendall Tang, directeur de RT Knits, a fait état des initiatives de sa compagnie, qui est engagée dans la fabrication textile depuis des années, en vue de réduire sa consommation d’énergie et d’innover avec le concept de la durabilité. Le ministre de l’Éducation tertiaire Rajesh Jeetah a, pour sa part, souligné la contribution de cette industrie dans l’économie du pays et l’importance de concerter les efforts pour apporter une politique prônant la durabilité dans ce secteur. « The textile industry is a highly polluting industry. We have to implement social and environmental considerations in our business and keep investigating », a-t-il dit.