Le délogement des marchands ambulants était toujours à l’ordre du jour hier au Conseil de Curepipe. Revenant sur les grandes lignes de ce projet « hâtif » de la municipalité, les conseillers du MMM ont attiré l’attention du conseil sur un cas de conflit d’intérêts des conseillères du PMSD Gopee et Chaton dans cette prise de décision, sachant qu’elles opèrent un commerce en ville.  
Sundee Beedassy a demandé au maire de Curepipe Mario Bienvenu si les deux conseillères également commerçantes ont déclaré leurs intérêts avant de participer aux réunions prévues dans le cadre du Late Night Shopping. Elle s’est pour cela appuyée sur la section 46 de la Local Government Act qui stipule : « Where a Councillor or an officer having any direct or indirect pecuniary interest in any contract or other matter is present at a meeting of the local authority at which the contract or other matter is the subject of consideration, he shall, as soon as practicable after the start of the meeting, disclose his interest and shall not take part in the consideration or discussion of, and shall not vote on any question with respect to, the contract or other matter. » « Or, à aucun moment, dans les procès-verbaux des réunions, mention n’est faite à ce sujet », déplore-t-elle.
Sundee Beedassy est d’avis que les deux conseillères/commerçantes avaient l’obligation de déclarer leurs intérêts dans cette optique. « Non seulement, il y a conflit d’intérêts, mais dans le procès-verbal, nous notons qu’elles émettent également des propositions quant aux heures d’opération pour le Late Night Shopping, entre autres ».
Cependant, le maire de Curepipe a indiqué que « ce n’est pas tout ce qui est dit dans les réunions qui figure dans le procès-verbal ». La séance du conseil hier a été marquée par des questions sur le délogement des marchands ambulants à Curepipe. Mario Bienvenu qui a répondu aux interpellations des conseillers de l’opposition n’est cependant pas rentré dans les détails. La séance du Conseil a aussi été marquée par plusieurs rappels à l’ordre.