Le Conseil de l’Ordre des avocats a tranché dans le conflit opposant le député MSM et avocat, Sanjeev Teeluckdharry, au Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Satyajit Boolell. Le secrétaire du Bar Council, Me Yahia Nazroo, a indiqué que ce conflit a été longuement discuté et que les membres présents ont décidé de la marche à suivre. Il a fait comprendre que la décision qui a été arrêtée vendredi ne sera communiquée aux deux parties que demain, lundi.
Ils n’étaient que quatre membres du Conseil, normalement constitué de six personnes, à participer aux délibérations présidées par Me Nazroo. En effet, le président du Bar Council, Raymond d’Unienville, étant un des avocats du DPP dans le procès qui l’oppose à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), et Anusha Rawoah, membre cooptée du Conseil rattaché au bureau du DPP, se sont abstenus. Les autres membres présents étaient donc, Me Narghis Bundhun (trésorière), Me Moorari Gujadhur et Me Jacques Tsang Man Kin.
Pour rappel, le Bar Council avait été saisi par le DPP suite à des commentaires de Sanjeev Teeluckdharry, le 4 mai, jour de la condamnation de l’homme d’affaires Rakesh Gooljaury à 90 heures de travaux communautaires. L’avocat avait formulé de graves accusations à l’encontre du directeur des poursuites publiques. Il a regretté que son client ait été poursuivi dans cette affaire « alors que l’immunité avait été agréée par la police à Rakesh Gooljaury ». Me Teeluckdharry a soutenu que le DPP s’était servi de ce cas pour régler des causes personnelles. Il avait aussi allégué que l’indépendance du bureau du DPP était en cause du fait que le DPP lui-même fait l’objet d’une enquête de l’ICAC.