Après l’Attorney General Yatin Varma, accusé d’avoir agressé un jeune conducteur après un accident de la route, un autre membre du gouvernement, le ministre des Administrations régionales Hervé Aimée, fait face à des allégations de brutalité physique. Sa nièce, Stelly Hoossainsaeb, l’accuse de l’avoir agressée au cours d’une bagarre lundi soir.
L’origine de l’altercation serait une banale histoire de chien. Stelly Hoossainsaeb, la fille du frère du ministre, et son époux Ridhyan sont des voisins d’Hervé Aimée à Bambous. Peu avant 20 h, Stelly Hoossainsaeb, mère d’un garçon, devait nourrir son chien et également l’attacher à une porte. À ce moment, son époux devait se plaindre du fait qu’il leur faut en permanence garder leur chien attaché, sans quoi il aurait des problèmes, alors que de l’autre côté la famille du ministre Aimée a la possibilité d’élever des cabris sans être inquiétée.
Selon la version des faits du couple Stelly/Ridhyan Hoossainsaeb, la fille du ministre des Administrations régionales aurait entendu ces propos. Et c’est à partir de là que les choses ont commencé à dégénérer. Le fils d’Hervé Aimée devait se joindre à la dispute et a même, selon les allégations des Hoossainsaeb, tenté de franchir le portail séparant les deux cours en lançant des mots déplacés.
C’est alors que devait intervenir Hervé Aimée, après avoir entendu des bruits suspects. Stelly Hoossainsaeb affirme qu’au cours de l’altercation, jusqu’ici verbale, le ministre a poussé avec colère le portail, qui devait violemment la percuter, lui causant des blessures.
L’époux de la présumée victime devait alors se rendre au poste de police de Bambous pour porter plainte. Les policiers devaient conseiller au jeune homme de transporter d’abord son épouse à l’hôpital pour recevoir des soins et ensuite venir consigner la déposition. Mais entretemps, le ministre des Administrations régionales devait porter plainte, alléguant qu’au cours de la dispute, Ridhyan Hoossainsaeb a tenté de pénétrer dans sa cour avec une barre de fer.
Suite à cette déposition du ministre, l’époux de Stelly Hoossainsaeb a été arrêté. Il a été placé en détention dans une cellule policière toute une nuit avant d’être relâché hier. Ce n’est qu’après que les Hoossainsaeb ont pu consigner leur déposition contre Hervé Aimée. Dans diverses déclarations depuis cet incident, le ministre des Administrations régionales rejette catégoriquement les accusations portées contre lui. Une enquête est en cours.