Arrive-t-on à l’épilogue dans le long conflit opposant la Fédération mauricienne de natation (FMN) et le Comité olympique mauricien (COM) au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) ? Toujours est-il qu’après la rencontre d’hier à Londres entre le président de la Fédération internationale de natation (Fina), Julio Maglione, le directeur exécutif de la Fina, Cornel Marculescu, et le ministre Devanand Ritoo, les choses devraient évoluer vers de nouvelles élections très prochainement avec l’installation d’un nouveau comité directeur de la FMN.
Les discussions entre le trio Maglione-Marculescu-Ritoo (en présence de M. Booraree, premier secrétaire au haut commissariat de Maurice à Londres), qui auront duré un peu moins d’une heure à l’hôtel Hilton de Londres, ont débouché sur un accord qui respecte toutes les parties concernées en ce qui concerne la situation actuelle de la natation mauricienne.
« L’idée première était de faire comprendre le point de vue de mon ministère auprès de la Fina. Je veux simplement que la FMN soit en règle avec les lois de la République de Maurice, en particulier la Sports Act et la Registration of Associations Act. Et je suis content que mon message est passé dans le dialogue et le respect mutuel », nous a déclaré au téléphone ce matin le ministre Ritoo, de Londres.
Aussi, il a été décidé en accord que la FMN convoque une assemblée générale et fasse passer une motion pour qu’il y ait de nouvelles élections engageant les cinq régions et qui précéderont la constitution d’un nouveau comité directeur répondant aux exigences des lois mauriciennes. La Fina dépêchera un émissaire, le Sud-Africain Sam Ramsamy, en tant qu’observateur de ce nouvel exercice électif.
« Nous avons 1,3 million d’habitants. Qui sera à la tête du nouveau comité de la FMN importe peu, pourvu que cette instance soit en règle avec les lois du pays », estime encore Devanand Ritoo.
Il faut savoir que la FMN (comme toutes les autres fédérations sportives locales) a un délai de deux à six mois suivant les Jeux Olympiques, comme stipulé dans la Sports Act, pour s’atteler à l’organisation de nouvelles élections.
« J’attends la lettre officielle de la Fina pour connaître la façon dont elle compte procéder à ce nouvel exercice d’élections. Aussitôt que le MJS accuse réception de la missive, tout reviendra à la normale. Nous lèverons l’interdiction de couloirs dans les piscines de l’Etat qui pèse sur les nageurs dont les clubs sont affiliés à la FMN. »
Julio Maglione, selon le ministre mauricien, a été réceptif à ses propos où ses actions entreprises pour la promotion et la vulgarisation de cette discipline dans le pays ont été par ailleurs soulignées. « On a aussi évoqué la possibilité, entre autres, d’organiser à Maurice une compétition internationale chez les juniors, à la requête même de Cornel Marculescu », tient encore à souligner Devanand Ritoo.
Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, que nous avons eu au téléphone ce matin, nous signale qu’il a eu, hier, une courte conversation avec Cornel Marculescu, lequel a confirmé le principe de nouvelles élections à la FMN. Il rencontre le directeur exécutif de la Fina aujourd’hui pour élaborer sur ce sujet clé.