En attendant que les représentants de l’Union européenne viennent à Oslo, pour recevoir le prix Nobel « de la paix », l’actuel titulaire est toujours Barack Obama, le président des États-Unis. Et dès qu’est survenue l’énième escalade violente entre Israël et Gaza, qui a fait trois morts du côté israélien, le détenteur du prix Nobel « de la paix » a pris position en faveur d’Israël.
En vérité, il ne faut point s’étonner de cela. Obama ne vient-il pas d’un pays où ses pionniers disaient « qu’un bon Indien est un Indien mort » ? Israël ne fait donc qu’appliquer une « politique » génocidaire qui, dans le temps, a fait ses preuves contre les Peaux Rouges. Et bien entendu, Ban Ki-moon, le président des Nations unies, qui trouve le temps d’apprendre les pas de danse du « Gangnam Style », a été passif devant les exactions du boucher d’Israël.
Rappelons que les Nations unies, des suites d’un rapport de ses experts, au lendemain de l’opération « Plomb durci », menée par l’armée israélienne à Gaza, avait conclu que Tsahal avait commis « un crime contre l’humanité ». Et pourtant, Benjamin Netanhyanu n’a jamais été inquiété ! D’ailleurs, sera-t-il jamais jugé comme criminel de guerre ? On en doute !
Ce qui fait que le Premier ministre israélien peut se réjouir d’avoir abattu trois nouveaux « terroristes » palestiniens, parmi la cinquantaine de morts que compte Gaza. Ces « terroristes » étaient des enfants de 1 à 3 ans ! Ils ont sûrement été tués pour avoir fait peur aux drones israéliens, qui commettent des attentats ciblés contre les dirigeants du Hamas.
Les nouveaux détenteurs du prix Nobel « de la paix » semblent appeler hypocritement à une « trêve » entre les deux parties, oubliant qu’ils avaient pour tâche de créer le nouvel État Palestinien, avant la fin de cette année ! Quant à Obama, il part bientôt en tournée dans trois pays d’Asie, dont la Birmanie. Les généraux de cette dictature sont maintenant « fréquentables », d’autant plus qu’ils n’ont pas touché à un seul cheveu d’Aung Sang Su Kyi, elle une vraie prix Nobel de la Paix !
Dans le temps, au Far-West, était mort celui qui n’avait pas une arme à portée de main. Et c’est ainsi qu’un certain Custer est entré dans la légende de l’Ouest en massacrant des Peaux-Rouges, les « Native Americans ». On ne peut s’empêcher d’établir un parallèle avec la bande de Gaza, où le Custer d’Israël tient à éliminer le plus de Peaux-Rouges possibles, afin d’étendre encore plus son territoire.
Tout cela est fait sous les yeux d’un Occident en décadence, et dont la « civilisation » touche à sa fin. Quant à certains, on se demande comment ils peuvent mettre en pratique les piliers d’une religion, tout en se lavant tranquillement les mains, à la manière de Ponce Pilate, qui fit crucifier un certain Jésus, dans la rivière de sang qui macule souvent les rues de Gaza. J’oubliais : Netanhyahu commet ces crimes contre l’humanité au nom de sa religion. Parce qu’il est écrit dans son Livre que cette terre est à Israël. Et tout mécréant qui ose nier cela est automatiquement identifié comme un « islamiste ». Netanhyahu, envoie moi n’importe lequel de tes drones. Au nom d’Allah, de Yasser Arafat et du Sheik Yassine, je prie chaque jour pour qu’au plus vite tu sois jugé pour crimes contre mes frères et soeurs palestiniens !
Allah Ackbar !