C’est la première fois qu’un salon de ce genre est organisé avec des écrivains des quatre coins du monde, tous discutant du passé, du présent et de l’avenir du livre. Et des oeuvres qui puisent dans des terres différentes, dixit Nathacha Appanah.
Scope a demandé à Shenaz Patel et à Carl de Souza d’écrire pourquoi le public devrait se rendre au Salon du livre Confluences, du 7 au 10 mars au centre Swami Vivekananda. Question à laquelle répond aussi Alain Gordon-Gentil.