Le MSM a donné hier soir au N°10 (Grande-Rivière-Sud-Est/Montagne-Blanche) le coup d’envoi d’une série de congrès à travers le pays. Pravind Jugnauth est revenu sur l’affaire MedPoint en ciblant deux ministres du Ptr, Rajesh Jeetah et Rashid Beebeejaun. Il s’est également longuement attardé sur les raisons de la cassure avec l’Alliance de l’Avenir et a ciblé Mireille Martin et Jim Seetaram.
Au cours de son intervention à ce congrès hier au MKS Hall à Caroline, présidé par Showkutally Soodhun, Pravind Jugnauth a longuement évoqué l’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) sur l’affaire MedPoint. L’ex-ministre des Finances soutient que « depi huit mois pe fer lanket. Lanket pe fer lor la fin MedPoint, mais lor koumansman pann fer lanket. Ou kone ki dimounn ki konserne, ki sannla ti minis la Sante kan ti fer Tender pour akizision enn bâtiment ek la terre. Tou dimoune kone, ministre Jeetah ki ti minis la Sante. Enn sel institution dans Maurice ki pas kone : se l’ICAC ». Tout en affirmant que « Ramgoolam connaît l’implication de Beebeejaun dans l’affaire MedPoint », il avance que Rajesh Jeetah et Rashid Beebeejaun auraient dû « step down et laisser l’ICAC faire son travail ».
Pravind Jugnauth a fortement critiqué Mireille Martin et Jim Seetaram pour avoir quitté le MSM et rejoint la majorité à la faveur d’un maroquin ministériel. Au sujet de Mireille Martin, nouvelle ministre de l’Égalité des Genres, Pravind Jugnauth a affirmé que « li finn koz boukou kitsoz ek mwa. Mo pou al temoigne pou Showkutally Soodhun ». Pour sa part, Leela Devi Dookun-Luchoomun a avancé que l’histoire politique se rappellera de Mireille Martin comme la première femme transfuge et Jim Seetaram comme le plus jeune transfuge.
Revenant sur les raisons de la cassure de l’alliance de l’Avenir, Pravind Jugnauth a soutenu que les ministres du MSM avaient « des bâtons dans les roues » et qu’ils ne pouvaient fonctionner comme il le fallait.
« Ena institution tonb sous minister MSM mais pas fouti fer nanier », déplore Pravind Jugnauth. Commentant le rassemblement organisé par Xavier-Luc Duval et Nita Deerpalsing à la suite de la cassure avec le MSM, il soutient que « ou crwar ki thème fete la : selebre depart MSM. Sa veu dir ki tou sala ti planifie, ti voulu. Zot lintansyon ti claire, pousse nou a bout, fer nou aller. Se ce ki finn passé pendant sa 15 mois là ». Il a aussi dénoncé la lenteur avec laquelle le Premier ministre prenait des décisions et effectuait ses travaux, en citant pour exemple l’exercice de promotion au sein de la force policière.
Le leader du MSM devait faire la comparaison avec les années où il travaillait avec sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger comme Premier ministre. « Jamais sa lepok la ti finn ena enn camarade ki li coté mauve ki li coté oranze ki ti kritik so camarade. Ti ena enn lentente extraordinaire ».
Commentant ses récentes rencontres avec le leader de l’opposition, Pravind Jugnauth a souligné qu’ils ont discuté de sujets d’intérêt national comme la réforme électorale et la deuxième République, mais aussi de l’actualité politique. « Nou pe passe en revue situation politique, nou pe denonce bann comportement indigne, bann transfuge, nou pe denonce le Ptr pou so manière fer. Toutes les semaines nou zoine pou ki ena enn synergie e pou nou guette l’avenir », a lancé Pravind Jugnauth sous les applaudissements de l’assistance.