Le congrès du Parti travailliste au New Educational College à Bel Air a été hier l’occasion pour Jim Seetaram de mettre les points sur les « i ». L’ancien député du MSM et nouveau ministre du Business a rappelé qu’il avait été élu sous la bannière de l’Alliance de l’Avenir et que « c’est dans cet élan de pensée que je compte poursuivre ma carrière politique ». Arvin Boolell, ministre des Affaires étrangères, a de son côté condamné la façon de faire du parti Soleil. « Listwar condamn Praving Jugnauth », a-t-il dit.
« Ce enn cou dpie ki finn donn enn dan enn lassiet manze. » C’est en ces termes que Arvin Boolell a qualifié hier la démission du leader du MSM du gouvernement. « Se akoz sa ki listwar finn condamn Pravind Jugnauth. Dan politik na pena vente a lencan ! Pravind Jugnauth li na pa enn bagass, linn vinn la poussiere. Partou li pe mett banderol ‘Pravind Lavenir’, presan mem li na pena ki lavenir ki li pe koze ? » a lancé le député travailliste.
Tassarajen Pillay Chedumbrum, de son côté, n’a pas manqué de condamner le MSM, en particulier son leader, pour « lâcheté et malhonnêteté ». « Eski Pravind Jugnauth finn pens Lallians de lavenir ou eski li finn pense so propr lavenir ? » s’est demandé le ministre des Technologies de l’information et de la communication.
Aux cotés des autres membres travaillistes, dont Rajesh Jeetah et Cader Sayed Hossen, M. Chedumbrum a vivement critiqué la façon de faire du leader du MSM, surtout la démission des six ministres du parti alors que le Premier ministre Navin Ramgoolam était absent du pays. « Nu pu ress solider avek nu leader. Nu pu la ziska 2015 ! »
Critiquant également les propos tenus par le MSM à l’encontre de Mireille Martin, nouvelle ministre de l’Égalité des genres, les membres du PTR ont fait comprendre que « dans la politique du parti rouge, les femmes occupent une place importante et qu’elles méritent le respect de tout un chacun ».
« Kan ti fer campagne, ti fer sa ek enn sel lekip. Avek Lallians de lavenir. Ti demann zot vot pou nou pou enn manda 5 an sous leadership de Navin Ramgoolam. Se parti Lallians de lavenir kinn finn gagne. Azordi dan circonscription No 10 nu ena trwa minis », a lancé Jim Seetaram, ancien membre du MSM. Rappelant que sa priorité demeure « le travay pou lepep », le député du No 10 a énuméré les projets accompli au sein de l’Alliance de l’Avenir. Élu aux cotés de Rajesh Jeetah et Cader Sayed Hossen sous la bannière de cette alliance, il a avancé que, contrairement aux dires de ces ex-collègues, il a « un bilan positif » de ses accomplissements. « Mwa mo ena la consians clair. Mo napa pou rentr dan tou sa bann bassess politik. »
Jim Seetaram estime que « c’est par le bon travail accompli que l’on reconnaît les compétences d’un individu ». Les orateurs rouges ont invité les activistes MSM à rejoindre leur grande famille. « Na pa hesite fer kouma zotr kamarad Seetaram ! Fami la bisin grandi. Ptr li apartenir enn sel fami, se fami lepep. »