« L’Île Maurice vit actuellement un âge d’or sur le plan socio-économique », a soutenu Xavier-Luc Duval, VPM, ministre des Finances et leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD) lors du congrès de l’aile féminine de son parti. Un événement annuel qui a eu lieu samedi dernier à l’auditorium Octave Wiehe (Réduit). C’est devant une salle comble que les différents orateurs ont pris la parole.
Bien que toute l’attention fût tournée vers la réaction du PMSD face à la situation politique actuelle, les discours ont été également axés sur le rôle de la femme au sein du pays et de ce parti. Prenant la parole en dernier, Xavier-Luc Duval a soutenu que la femme constitue la colonne vertébrale du PMSD. Le leader du PMSD a mis en garde les activistes présents contre ce « loup-garou » (le MMM/MSM) qui « pe servi bel bel kass, pe rod aste depite kouma dir pe aste banann dan bazar ». Il a demandé à l’assistance de se méfier des « prophètes de malheur » que sont pour lui Paul Bérenger et sir Anerood Jugnauth. Le gouvernement du Ptr/PMSD au pouvoir, soutient-il, représente l’âge d’or du pays. Intervenant, Mamade Kodabaccus, secrétaire général du parti et Lord maire, a également commenté le Remake 2000. Il a soutenu que sir Anerood Jugnauth est revenu sur le plan politique uniquement pour « sauver » son fils. « Set banane ki finn manze, bwar. Sa lepok-la pa ti ena problem dan pei. Letan lanket MedPoint fer lerla so somey kase. Li pa pe desann akoz ou me pou so zanfan, pou protez so lanpir ek so pitay ». Le PMSD maintient que les élections générales ne sont prévues qu’en 2015.
La place de la femme au sein des bleus a été soulignée. « Contrairement au MMM, et avec le Ptr, nous avons donné la place que mérite la femme en politique ». Durant les discours, le cas de Radhika Jagatsingh-Beehuspoteea du MMSD a été commenté, qui pour l’instant n’a pas obtenu de ticket du MMM. « De madam-la ava vinn makadam. Seki Makadam pou zot li vinn vitaminn pou nou », ont fait comprendre les bleus.
Prenant également la parole, Aurore Perraud, députée de la circonscription No 4 (Port-Louis Nord/Montagne Longue) a dit sa fierté d’être une femme au sein du PMSD. La femme, dit-elle, occupe non seulement un rôle clé dans la famille mais également dans le pays. « Se nou ki mama ek ki tini poêlon dan enn fami, se pou sa ki nou bizin protez nou fami kont sa menas ki pe leve la », a-t-elle laissé entendre pour commenter le Remake 2000. « Zot bizin dir “Non” pou ki zot pa vinn detrir tou seki nou (PMSD) finn konstrir. Kot zot sinserite ete ? Eski pandan tou sa letan-la ou finn tann koz ou ? Eski zot finn koz program pou ou ? Pou pei ? »
Aurore Perraud a souligné « la stabilité de l’alliance Ptr/PMSD », longue de 14 ans. « Ena mariaz ki pa tini plis ki di-zan ». Le gouvernement, dit-elle, a l’ambition d’oeuvrer pour le bien-être de la population.
La situation socio-économique a été également commentée, ainsi que les différents fléaux qui touchent le pays – chômage, drogue, discrimination – et les mesures prises pour les combattre. Concernant la violence domestique, Xavier-Luc Duval a appelé à la solidarité et la responsabilisation des femmes. « Si nou trouv madam ek zanfan pe pass mizer nou pa pa kapav ress insansib », a-t-il soutenu. Il a annoncé également la création de six nouveaux centres d’accueil pour les enfants maltraités.