Dans le cadre du premier anniversaire du parti, le Muvman Liberater a organisé un congrès le 1er octobre dans la circonscription No 19, Stanley/Rose-Hill. Le leader du parti Ivan Collendavelloo, s’est dit optimiste que son parti sera, dans quelques années, le plus grand parti politique du pays. Il a promis que le ML changera le visage de Maurice. Ce qui aura toutefois retenu l’attention lors de cette sortie du ML, ce sont les propos d’Anil Gayan, qui a indiqué avoir supprimé la distribution de méthadone en raison du vote qu’auraient accordé des patients à Rajesh Bhagwan pour obtenir son élection comme député. Anil Gayan n’y est pas allé par quatre chemins. Il a clairement fait comprendre que sa décision de stopper la distribution de la méthadone relève du fait que quelque 300 patients ont été convaincus par Rajesh Bhagwan pour voter pour lui. “Ma seule erreur a été d’oublier ceux qui prennent de la méthadone à Beau-Bassin. Cela, contrairement à Rajesh Bhagwan”, a-t-il soutenu, indiquant que sans ces 300 votes, le député du MMM n’aurait pas obtenu le siège au Parlement.
De son côté, très critique envers le MMM qui aurait perçu Rs 10M d’un homme d’affaires avant les législatives de 2014 selon lui, Ivan Collendavelloo a dénoncé les trahisons de Paul Bérenger envers les militants du MMM pour avoir contracté une alliance avec le PTr. Et commentant le congrès anniversaire du MMM à Réduit, qu’il qualifie de “fiasco”, Ivan Collendavelloo a soutenu qu’il est évident que Paul Bérenger n’a plus le soutien des électeurs des circonscriptions 19 et 20. Sur un autre plan, il a parlé des réalisations du gouvernement Lepep, indiquant que l’actuel gouvernement travaille “d’arrache-pied pour remettre le pays sur les rails”. Il a fait ressortir qu’au niveau de son ministère plus de 300 projets au coût de plusieurs milliards sont à l’agenda. Il a assuré que tout le nécessaire sera fait pour résoudre le problème d’eau et d’électricité  au plus vite. Et de rappeler que décision a déjà été prise pour que ceux ne consommant pas beaucoup d’électricité ou pour les personnes âgées, ceux vivant seul ou dans la pauvreté, la facture d’électricité sera réduite de 30 %. Cette mesure devrait toucher plus de 70 000 abonnés, a indiqué Ivan Collendavelloo, insistant que “dans 5 ans nous pou sanz visage l’île Maurice”. Les autres intervenants ont abondé dans le même sens, demandant à leurs sympathisants d’être cependant patients et de laisser le gouvernement faire son travail. Ravi Rutnah est lui revenu sur sa récente prise de bec avec le leader de l’Opposition, affirmant qu’il ne se laissera pas faire.