Lors de son troisième Congrès qui s’est tenu du 29 mars au 1er avril derniers à Dakar, Sénégal, les Verts Mondiaux ont adopté les quatre résolutions qui ont été présentées par le représentant des Verts Fraternels à ce congrès, Sylvio Michel. Celui-ci s’est entretenu hier avec la presse au Centre social Marie Reine de la Paix, Port-Louis, pour annoncer la nouvelle.
« Les Verts Fraternels (VF) sont heureux de pouvoir annoncer que les quatre résolutions que nous avons présentées au troisième Congrès des Verts Mondiaux qui s’est récemment tenu à Dakar, Sénégal, ont été adoptées à l’unanimité par les délégués venus du monde entier », a déclaré le leader des VF, Sylvio Michel, entouré de son frère Élie et de ses partisans. Sylvio Michel avait représenté les VF et Maurice à ce congrès.
La première résolution a trait à la restitution de l’archipel des Chagos à Maurice et du droit de retour des Chagossiens sur leur terre natale ; la deuxième se réfère au droit à la réparation aux descendants de la diaspora africaine dans le sillage de l’esclavage et de la traite négrière ; la troisième concerne la demande d’une compensation de la France, de la Grande Bretagne et de la Hollande pour les descendants d’esclaves ; et la dernière touche à l’interdiction de la capture et l’exportation de Maurice vers l’Europe et les États-Unis des macaques à longue queue ainsi que l’interdiction de l’utilisation de ces animaux dans des laboratoires européens et américains comme cobayes.
« Grâce à l’adoption de ces quatre résolutions par le troisième Congrès des Verts Mondiaux, ces quatre problèmes figurent désormais en haut de l’agenda de cette organisation écologique mondiale et ces problèmes prennent désormais une dimension mondiale », s’est félicité Sylvio Michel.
Le leader des VF a aussi annoncé que la Fédération des Verts Africains a décidé que son prochain congrès se tiendra en 2014 à Tananarive à Madagascar. « Notre manque de ressources, à nous les VF, ne nous a pas permis de proposer que ce sommet se fasse à Maurice », a regretté Sylvio Michel.
Le leader des VF a aussi commenté le récent passage à Maurice de Lucien Bruneau, candidat aux prochaines élections législatives françaises d’Europe Écologie Les Verts (EELV), un parti politique écologiste français nouvellement créé. « Si M. Lucien Bruneau est élu, il sera une passerelle entre Maurice et l’Assemblée Nationale française », s’est-il félicité.
Sylvio Michel a annoncé que l’EELV se propose d’amender la Loi Taubira, qui décrète que l’esclavage est un crime contre l’humanité pour y ajouter la question de réparation.
Le leader des VF s’est aussi réjoui que le bureau du Premier ministre (PMO) ainsi que l’Évêché de Port-Louis aient tous les deux accepté d’étendre certaines facilités de recherches aux membres des VF afin de pouvoir élaborer leur arbre généalogique dans le cadre d’un projet de demande de compensation pour l’esclavage. « Nou trouve ki ena boukou retisans pou donn nou tou fasilite, me nou aksepte seki Premier minis et Mgr Piat finn donn nous », a-t-il indiqué.
Sylvio Michel a par ailleurs annoncé une manifestation ce dimanche 15 avril à 10 h devant le Belle Mare Hotel. « Nou pou fer presyon kont tou sa bann konpani ki apre fini bwar disan ek la sueur esklav finn konverti zot de lindistri sucrière a lotelri pou ki zot donn enn konpansasyon a bann desandan esklav », a-t-il expliqué.
———————————————————————————————————————————
Un réseau mondial
Les Verts Mondiaux sont un réseau international de partis et de mouvements politiques écologiques qui oeuvrent pour mettre en oeuvre la Charte des Verts Mondiaux. Les Verts Fraternels de Sylvio Michel font partie des Verts Mondiaux.
Ce réseau mondial a été fondé en 2001 à Camberra, Australie lors du premier Congrès des Verts Mondiaux durant lequel la Charte a été adoptée. Le deuxième congrès a eu lieu en 2008 à Sao Paolo, Brésil et le troisième dernièrement à Dakar au Sénégal.
Les Verts Mondiaux ont un comité de pilotage de 12 membres, appelé la Coordination des Verts Mondiaux, ainsi qu’un réseau de membres nommé le Réseau des Verts Mondiaux.
La Charte des Verts Mondiaux professe les valeurs fondamentales de la sagesse écologique, de la justice sociale, de la démocratie participative, de la non-violence, la préservation de l’environnement et le respect de la diversité. Les priorités sont, entre autres, « la réforme du modèle économique dominant, la lutte contre le changement climatique, l’élimination de la crise alimentaire, la promotion d’une démocratie vibrante, travailler pour la paix, et la protection de la biodiversité ».
Les Verts Mondiaux s’articulent à travers quatre fédérations mondiales : américaine, africaine, européenne et celle de l’Asie-Pacifique.