L’auditorium Octave Wiehe à Réduit était trop petit pour accueillir tous les partisans du PMSD qui se sont déplacé en grand nombre ce mardi, 1er mai. Xavier-Luc Duval et son parti ont fait carton plein en cette journée dédiée à la Fête du Travail. D’ailleurs, beaucoup ont dû suivre le congrès à l’extérieur de la salle sur des écrans de télévision.

Prenant la parole face à une foule enthousiaste, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a profité de l’occasion pour présenter Véronique Leu-Govind comme nouvelle présidente du Parti Mauricien Social Démocrate et Loïc Dick comme président de l’aile jeune.

Critiquant le gouvernement actuel, XLD estime que « tou bann institutions pe devir en bas lao ». Il soutient qu’il faut un changement dramatique dans le pays. « Il faut revoir notre façon de gouverner et sanctionner. Et la population doit revoir sa manière de réfléchir. »

Il s’en est d’ailleurs pris au leader du MMM, Paul Bérenger, sur sa stratégie politique. « Lorsque Paul Bérenger s’en prend à Collendavelloo, ce n’est pas à cause de la privatisation de l’eau, c’est une de ses stratégies politiques. Il ne critique pas Pravind Jugnauth à ce sujet », soutient XLD.

Pour le leader du PMSD, ce sera le dernier « 1er mai » avant les prochaines élections générales. Il a d’ailleurs annoncé que son parti présentera un candidat dans chaque circonscription du pays.

En ce qui concerne le Best Loser System, XLD affirme qu’il faut absolument une réforme électoral complète. « Nous nous opposerons fermement contre celui ou celle qui attaquera le Best loser system sans une reforme électoral complète. » Ajoutant d’ailleurs que le PMSD restera un bouclier humain contre le communalisme et le racisme.

Un des points abordés durant ce congrès était la CWA. Pour XLD, la CWA est dans une difficulté financière à cause du gouvernement. « S’il y a bien une chose qui fatigue les Mauriciens, c’est le coût de la vie. Le gouvernement doit remettre à la CWA Rs 357 millions par an et il ne l’a pas fait. Il fait volontairement cela pour que la CWA tombe dans la faillite pour ensuite avoir une raison d’augmenter le tarif de l’eau. Si nous ne nous contestons pas cette décision, c’est également la Wastewater Authority qui augmentera. Et toute la population aura deux augmentations sur leur tête avant les élections générales

Mahmad Kodabaccus, secrétaire général des bleus, a quant à lui soutenu que le PMSD doit être au gouvernement. « Nous allons entrer par la grande porte et non par l’imposte. Les élections arrivent très prochainement. Nous allons agir comme catalyseur dans un gouvernement pour le progrès. Il faut donc commencer à labourer le terrain », a conclu le secrétaire général des bleus durant son intervention.