Dans le cadre des 62 ans du PMSD et des 30 ans de politique de son leader, Xavier-Luc Duval, un congrès s’est tenu hier à l’école hôtelière sir Gaëtan Duval, à Ébène. « Tout est possible en politique », a dit XLD, qui a ajouté « regretter d’avoir fait partie de ce gouvernement » et qu’il « a fait le bon choix » en se retirant. Il devait aussi annoncer dans les grandes lignes les points du nouveau manifeste électoral du parti. Dans une salle comble et une ambiance festive aux allures de campagne électorale, le PMSD a affirmé ses ambitions premier-ministérielles.
Xavier-Luc Duval a d’emblée soutenu à l’assistance que le PMSD c’est « rezilta lor rezilta, ki li dan gouvernman ou dan lopozision ». Il ajoute n’avoir « jamais vu de ministres aussi ignorants à l’Assemblée nationale ». La raison principale pour laquelle le PMSD a quitté le gouvernement, dit-il, est le « changement de la Constitution ». « Pei pa pou MSM, pa pou fami Jugnauth, li pou tou Morisien. Ti pe fer enn sanzman “douteux” ek nou pa ti dakor parski nou pa la minmiz Jugnauth dan nou konstitision ».
Le leader des bleus devait par la suite énumérer les nombreux scandales qui ont « éclaboussé » le pays sous le présent gouvernement. « Dan PNQ, nounn dekouver vilin rol Collendavelloo dan CEB. Nou pou vey o grin pou ki bann miliar ki CEB inn zenere pa disparet. Nous espere ki Alvaro Sobrinho pa revinn ankor Moris. Pe gaspiy fon dan Apollo Bramwell ek ena deza UTM ki bizin redrese ». Xavier-Luc Duval devait aussi faire part de son soutien aux employés du transport. « Nou konpran zot langwas parski zot lavenir an danze ek pa kone dime ki kapav arive. Nou soutenir zot dan problem zot pe gagne ek proze metro express », a-t-il affirmé. Et de fustiger le gouvernement qui, selon lui, « n’a pas été à la hauteur » des espérances. « Zame monn konn enn gouvernman osi inkonpetan. Plan Marshall kont lapovrete, samem priorite ek pa pe tann narien. Zero sanzman inn amene. Nou trouv sir Bhinod Bacha kinn pran plas dan PMO, Sumputh, Sanspeur, Cherry Singh ki kimil plis ki Rs 2 millions par mwa a zot trwa », a-t-il soutenu. Le leader des bleus devait aussi rappeler certaines contributions du PMSD, notamment l’emploi chez les jeunes grâce au Youth Empowerment Program (YEP), grâce auquel « 17 000 zenn pe travay », la relance du tourisme, le lancement de l’industrie du film, l’attribution de terrain de la CHA à des familles dans le besoin, l’ouverture au public de la montagne du Morne et le renforcement de la loi sur les enfants maltraités.