Le Sud-Africain Sam Ramsamy a été élu à la présidence de la Confédération africaine de natation (CANA) et Doreen Tiborcz a été réélue au comité directeur à l’occasion du congrès de cette instance tenu jeudi dans le cadre des championnats d’Afrique de natation qui se déroulent actuellement à la piscine de Kansarani à Nairobi (Kenya).
Sam Ramsamy, déjà un des vice-présidents de la Fédération internationale de natation (FINA), succède à l’Algérien Mustapha Larfaoui à la la présidence de la CANA. Ce dernier a occupé ce poste pendant 40 ans, soit depuis la création de l’instance africaine en 1972. Le Kenyan Ben Ekumbo, jusqu’ici responsable technique, est devenu le secrétaire-trésorier. Ce congrès de la CANA, assisté par 20 associations-membres, a été marqué par la présence du président de la FINA, Julio Maglione, et du directeur exécutif de la FINA, Cornel Marculescu.
De son côté, Doreen Tiborcz, présidente de la Fédération mauricienne de natation (FMN), s’est fait élire à nouveau. Elle demeure du coup la présidente de la zone 4, qui comprend 14 pays, dont l’Afrique du Sud. Cette zone est connue comme la plus active et aussi la plus performante en termes de résultats, que ce soit sur le plan continent et mondial, alors que lors des Jeux Olympiques l’Afrique du Sud avait décroché deux médailles d’or en individuel par l’entremise de Cameron van der Burgh et Chad Le Clos.
« Je suis très satisfaite du déroulement du congrès. Les délégués présents ont pu apporter leur point de vue sur la situation de la natation en Afrique aussi bien que dans leur pays respectif. Le président de la FINA s’est aussi exprimé durant le congrès », a déclaré Doreen Tiborcz au Mauricien hier.
Si autrefois l’élection du président de la CANA n’était qu’une simple formalité, en revanche, il s’avère que cette fois, les 20 délégués africains présents au congrès ont été applés à passer au vote pour départager les deux candidats en lice. Au final, Sam Ramsamy s’est imposé aux dépens du Nigérian Chief Olatokunbo Thomas par 14 voix à 6.
« Le congrès était assez long. L’on a également discuté de la natation mauricienne. Il est intéressant de noter que le bureau de la CANA compte une deuxième femme, à savoir la présidente de la fédération algérienne », a souligné la présidente de la FMN.