Comme les précédents orateurs à un congrès du PMSD à Plaine-Magnien, hier, Xavier-Luc Duval a tenu à exprimer sa plus vive sympathie aux familles des victimes touchées par les inondations de samedi dernier, faisant 11 morts et des centaines de sinistrés dans diverses regions du pays.
Au Doorgakant Hall à Plaine-Magnien, hier soir, le ministre des Finances et N°4 du gouvernement devait saluer notamment la PPS Aurore Perraud, qui s’est rendue sur le terrain dès les premières heures suivant l’inondation. « Pas blie nou ena enn ti feb pou sa bann ti dimounn la. Kouma Aurore Perraud inn koze ek moi, dir moi to bizin desann, pa kapav pa ale sa. Line ale pour donn enn coup de main sinser, linn pane aller pou camera. Dayer pas ti ena camera la bas. » Il devait surprendre en poursuivant : « Nou ale, monn ale, nou tou ti ale, nou finn donn enn coup de main sinser, pas kuma Navin Ramgoolam nek montre figir ale ».
Poursuivant, Xavier-Luc Duval a affirmé que « pas zis Canal Dayot, Anse Courtois osi inn perdi bokou zafer. Gouvernman na pas pou laiss personn tomber ni bann seki inn kone inondation 13 fevrier. Bizin osi saluer elan solidarite kinn ena. Pas kapav nek ress dan biro, bizin desann lor terrain. Dan conseil de minis zordi (ndlr) hier, papier ti bien mince akoz bann minis ti lor terrain. Na pa inn get kominote. Dayer ena tout kalite dimoun Canal Dayot. Demain (ndlr : aujourd’hui), ena teledon minister Integration Social. Sak minis, sak depute pou donn enn ti kass pou aider kot kapav ».
Le ministre des Finances a aussi souhaité que des inondations, conséquences directes du changement climatique, ne se produisent plus. « Bokou la pluie inn tomber en kelke minutes selman. Mais gouvernement bizin osi assurer ki bann drains nettoyer. Dimounn kapav blamer si narnien pas pe faire. Contrairement a seki enn journal inn rapporter, radar pas coute Rs 60 millions mais plis ki Rs 500 millions mais avek l’aide enn pays etranger, nou pou ressi gagne nou radar », devait-il conclure sur le volet des inondations.
XLD est ensuite revenu à son sujet initial, soit les développements majeurs dans le Sud avec notamment la rénovation de l’aéroport et le port franc. Il devait également faire un plaidoyer en faveur des Rodriguais dont certains, dit-il, « s’expriment mieux en français que des Mauriciens. Il faut investir à Rodrigues et il faut un centre d’appels là bas. Ils ont de la valeur tout comme n’importe qui. L’éducation est importante certes mais ceux qui sont des sportifs, des artistes, n’ont-ils pas eux aussi leur valeur ? Au sein du PMSD, et suivant les enseignements de Gaëtan Duval, nous traitons tout le monde sur le même pied d’égalité. Kot nou na pa ena caste ni kominote. Dimounn bizin respecte pou so l’honneteté ek so kouraz. » Xavier Duval devait aussi soutenir qu’il connaît ses responsabilités, ajoutant qu’en tant que ministre des Finances, il avait le devoir de réduire le chômage et d’augmenter la croissance.
Ont aussi pris la parole plusieurs dirigeants du PMSD dont Aurore Perraud, qui a donné rendez-vous aux femmes présentes au congrès de l’aile féminine le 14 avril à l’auditorium Octave Wiehe à l’Université de Maurice et au grand meeting du 1er mai.