Le Congress of Independent Trade Unions (CITU) a réuni la presse hier à l’hôtel St Georges en vue de faire part de ses observations sur rapport Manraj. Son président, Suraj Ray, a également passé en revue la sécurité nationale et les salaires dans le privé.
« Ena boukou disparite dan sa nouvo rapor PRB-la, ena enn group fonktioner kinn gagn enn bann tretman de faver alor ki ena fonksioner ki ankor pe galoup deryer zot bann privilez », a soutenu Suraj Ray, hier. Toutefois, le président du CITU a quand même tenu à féliciter Dev Manraj pour le travail accompli. Selon lui, il faudrait continuer à implémenter ce rapport en vue de corriger les anomalies.
« kondision travay osi inportan mai kouma dir Xavier Duval pa pe kontan ar seki pe fer pou bann travayer. O lie avans enn bann propo inadekwa, li bizin koumans pans bann saler dan sekter prive, se so travay an tan ki minis finans », a soutenu Suraj Ray.
Concernant la sécurité à Maurice, le président de CITU a déclaré qu’à la suite des événements du 30 mars et du 3 mai, le Commissaire de Police ne s’est pas manifesté. « Le commissaire devrait faire son travail parce que, petit à petit, chaque secteur vire au rouge. Le Premier ministre aussi a sa part des choses ; il est temps pour lui de revoir ses méthodes qui sont dépassées. »
Suraj Ray a finalement ajouté que concernant la négociation salariale au Mauritius Telecom, les choses avancent dans la bonne direction et les partenaires se mettent d’accord sur les rectifications proposées. Ils signeront bientôt un Arbitration Agreement. Selon lui, le syndicat du Mauritius Telecom devrait arrêter de « faire du cinéma » et s’en aller s’il ne peut remplir sa mission.