Nombre de patients consultent actuellement à la suite d’une conjonctivite. Dans les hôpitaux de l’île, dont celui de Moka, il y a eu, selon le ministère, pas moins de 615 cas enregistrés du 1er au 5 février. Pour le mois de janvier, les statistiques étaient tout autant alarmantes, les chiffres tournant autour de 3 000 cas. Selon le Dr Youven Naiken Gopalla, l’origine serait virale et associée à l’influenza qui sévit en ce moment. Cette maladie très courante des yeux est hautement contagieuse, sauf lorsqu’elle est causée par une allergie. Le généraliste souligne l’importance d’une bonne hygiène en vue d’éviter de contracter la conjonctivite. Si les yeux rouges persistent au-delà de trois jours, il importe de consulter un médecin.
Il existe trois types de conjonctivite : virale, bactérienne et allergique. Actuellement, c’est davantage la conjonctivite virale, associée à l’influenza en cours, qui donne les yeux rouges. « La conjonctivite, c’est l’inflammation de la conjonctive, cette peau transparente qui recouvre la partie blanche de l’oeil. Le signe le plus manifeste est la coloration rouge de l’oeil du patient. C’est assez courant en cette période, particulièrement chez les enfants qui sont côte à côte en classe, car lorsqu’ils toussent et éternuent, ils se transmettent facilement le virus. Chez les adultes, c’est très souvent lorsqu’ils toussent et que les mains ne sont pas propres quand ils s’essuient les yeux qu’ils contractent le virus », fait ressortir le Dr Gopalla. Le virus commence en général par atteindre un oeil et peut parfois s’étendre aux deux yeux.
Selon le médecin généraliste, lorsqu’il s’agit de conjonctivite virale, « il n’y a pas lieu de prendre d’antibiotique ». Il tempère toutefois : « Mais il faut faire très attention à l’hygiène. On peut aussi utiliser les gouttes physiologiques pour nettoyer les yeux. Il n’y a pas lieu d’appliquer une pommade médicale. Mais si les yeux sont très rouges depuis plus de trois jours, s’il y a écoulement de larmes, des sécrétions et que les yeux sont gonflés, il faut alors consulter un médecin. Cependant, normalement, la conjonctivite d’origine virale devrait suivre son cours et guérir naturellement. » Toutefois, il est préférable que les enfants consultent un médecin afin d’éviter de transmettre l’infection à leurs condisciples à l’école, poursuit le médecin. « Il est conseillé aux personnes ayant contracté ce virus de ne pas se rendre au bureau ou à l’école. »
Outre la partie blanche de l’oeil, qui devient rose et ensuite rouge, les symptômes de la conjonctivite sont : la sensation d’avoir un corps étranger dans l’oeil avec des brûlures et des démangeaisons, une sensation de chaleur dans l’oeil, l’écoulement de larmes, les paupières collées, des sécrétions et, parfois, un gonflement de l’oeil. « Le patient peut par ailleurs éprouver une très forte sensibilité à la lumière et peut parfois ressentir des douleurs. »
La fièvre est plus courante lorsqu’il s’agit d’une conjonctivite bactérienne. Dans ce cas, le traitement de la conjonctivite « nécessite la prise d’antibiotiques ». Comment savoir de quel type on souffre ? « Le médecin saura le déterminer. Mais en général, si cela dure plus de quatre jours, c’est d’origine bactérienne. »
En vue d’éviter le virus, le Dr Gopalla recommande de ne pas s’essuyer les yeux avec des mains non lavées, et donc de bien se laver les mains, de changer régulièrement les serviettes à la maison et d’avoir une serviette différente pour chaque personne. « Les femmes qui se maquillent doivent éviter d’échanger leur mascara ou leur poudre. »
Les signes déterminant si une conjonctivite est d’origine allergique sont de fortes démangeaisons et un gonflement de la conjonctive. Elle peut être provoquée par de la poussière ou par des pollens. Elle est souvent alors associée à une rhinite allergique. Cette forme de conjonctivite n’est pas contagieuse. « Dans ce cas, il faut éviter de s’approcher de personnes qui fument ou dans des endroits poussiéreux. » La conjonctivite allergique n’est pas contagieuse et peut être traitée par des antihistaminiques ainsi qu’en nettoyant les yeux au moyen de sérum physiologique.