L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) tente d’établir le lien financier entre Aslam Ally Aulum dit Gro Kawlé, et le caïd Peroumal Veeren. Outre le fait que les deux se sont côtoyés en prison, les enquêteurs soupçonnent que certains individus proches du premier nommé ont été utilisés comme prête-noms pour blanchir l’argent du trafiquant Veeren. En se basant sur certains renseignements, les hommes de Navin Beekharry ont saisi un 4×4 de la marque Ford Ranger Wildtrack achetée par un proche d’Aslam Ally Aulum, qui se trouve en France.
Le véhicule a été acquis pour Rs 2 M en juillet 2016 auprès d’un concessionnaire automobile très connu dans le pays. Sauf que la commission anticorruption soupçonne que c’est le réseau de drogue de Peroumal Veeren qui aurait financé cet achat. C’est le mode de paiement pour le 4×4 qui intrigue les enquêteurs car des virements bancaires ont été effectués par plusieurs personnes pour un seul véhicule. Alors qu’en une occasion, une somme de Rs 500 000 en cash a été remise au concessionnaire. Depuis que l’ICAC s’est intéressée au réseau de Peroumal Veeren, le 4×4 n’a pas été mis sur route par son propriétaire, qui l’a caché chez un membre de sa famille dans la capitale. Ce dernier a été choisi car il a un casier judiciaire vierge, et donc, hors des soupçons des enquêteurs.
C’est en tout trois véhicules que l’ICAC a saisi pour le compte de Gro Kawlé dont deux tout-terrain. Les enquêteurs s’intéressent également à un bâtiment de Rs 18 M qui lui appartient. Sauf que l’argent pour cette acquisition est de source douteuse, avance une source proche du dossier. Alors que son frère Ajmeer Aulum est lui dans le viseur de l’ICAC suite à l’achat d’un bungalow à Cap-Malheureux. Il a été interrogé par les enquêteurs concernant son financement. Outre les deux frères Aulum, les limiers ont dans leur viseur certains de leurs proches dont les noms ont été évoqués par Gro Kawlé.
Par ailleurs, les enquêteurs pistent une BMW qui appartient à un proche du trafiquant de drogue Siddick Islam, qui purge actuellement une longue peine de prison à l’Eastern High Security prison de Melrose. À hier, les enquêteurs multipliaient les démarches pour obtenir des informations sur ce bolide, qui est souvent aperçu dans un faubourg de Port-Louis. D’ailleurs, son propriétaire a été interrogé au quartier général de l’ICAC hier et la personne a été autorisée à partir à ce stade de l’enquête. Mais, les limiers n’écartent pas la possibilité de la convoquer à nouveau au cas où ils seront en présence des dossiers douteux par rapport à l’acquisition de cette BMW.