Sauf changement conséquent dans l’évolution de la pandémie de COVID-19 sur le terrain, le début du processus de déconfinement devra se mettre en place à Maurice à partir de la première semaine du mois prochain. Dans cette perspective, des indications sont que la réouverture du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport au trafic international pourrait intervenir dès la mi-mai. D’ailleurs, la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, a repoussé au 15 mai la suspension de ses opérations, même si au 4 mai, la desserte interîles, notamment avec Rodrigues, pourrait être activée.

Sur le plan des liaisons intercontinentales, des compagnies aériennes internationales desservant Maurice ont engagé le processus en vue d’un début de retour à la normale à partir de la mi-mai. Ainsi, Air France envisagerait de reprendre ses vols sur Maurice vers le 15, mais avec un service réduit vu que le potentiel de passagers n’exigerait pas de rotations quotidiennes sur l’axe Paris-CDG/Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport.

Le service normal entre Paris et Maurice ne devra être rétabli qu’à partir d’octobre, période à laquelle l’industrie touristique mauricienne croit pouvoir se remettre en selle. Compte tenu de l’arrangement entre Air France et Air Mauritius, cette dernière compagnie étudierait la possibilité d’une reprise vers la même période tout en tenant en ligne de compte le niveau de trésorerie de la compagnie.

D’autre part, un autre gros client d’Airports of Mauritius (AML) et d’Airport Terminal Operations Ltd (ATOL), avec deux gros porteurs type A-380 par jour, notamment Emirates, annonce son retour sur le tarmac de Plaisance pour la mi-juin. Entre-temps, Emirates, en coordination avec la Dubai Health Authority (DHA), effectue depuis cette semaine des tests COVID-19 rapides sur place pour les passagers dans la zone d’enregistrement au départ de Dubaï. Les résultats sont disponibles en 10 minutes. Un communiqué officiel de cette compagnie aérienne internationale note que « les passagers sont également tenus de porter leurs propres masques à l’aéroport et à bord de l’avion, et de suivre les directives de distanciation sociale. Emirates a modifié ses services en vol pour des raisons de santé et de sécurité. »

Du côté de la Lufthansa, le mois d’octobre pourrait voir le premier vol à destination de Maurice, alors que très peu de détails sont disponibles pour British Airways ou encore Turkish Airlines, qui a suspendu la desserte sur Maurice jusqu’à la fin de ce mois.

Dans un premier temps, les autorités devront convaincre les réticences exprimées à Rodrigues quant à la réouverture du Plaine-Corail Regional Airport. Les Rodriguais, qui se félicitent d’avoir pu faire obstruction au Virus Sans Frontière sur leur territoire jusqu’ici, entretiennent des craintes, somme toute légitimes, avec le retour des ATR-72 d’Air Mauritius probablement à partir du 4 mai.

Néanmoins, que ce soit au Plaine-Corail Regional Airport ou au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, le protocole de lutte contre la propagation de COVID-19 sera renforcé et suivi à la lettre, fait-on comprendre à ce stade, même si aucune décision n’a encore été prise.