Au vu des derniers développements dans l’enquête sur la saisie de 135 kilos d’héroïne le 9 mars dernier, l’ancien lord-maire, qui récuse la connexion Zanfan Lakaz, s’est tiré une balle dans le pied. Ainsi, dans une mise en demeure adressée à Week-End au sujet de l’article « Un autre Zanfan Lakaz associé à Geanchand Dewdanee » et niant tout lien avec le trafic de drogue, il confirme avoir traité avec un dénommé Kushal Ramchurn pour le « clearance of goods » à la douane. Or, l’enquête de l’Independent Commission against Corruption est arrivée à la conclusion que Kushal Ramchurn et Navin Kistnah, le suspect en fuite à l’étranger depuis le 8 mars avec la saisie de Rs 2 milliards d’héroïne dans cinq compresseurs dans le port, sont une seule et même personne. En même temps, un autre partenaire de ce même Kushal Ramchurn opérant dans le port, un dénommé Homanchal Ramdin, fait l’objet d’un Report on Departure logé par l’ICAC au Passport and Immigration Office depuis hier.
Dans sa mise en demeure, rédigée par les soins de Me Jaykar Gujadhur, Senior Attorney, Tirat Moosun conteste le titre de Zanfan Lakaz et rejette tout lien avec Geanchand Dewdanee, actuellement en détention policière, et avec Navin Kistnah en détention au Mozambique suite à l’exécution d’un mandat d’arrêt international. Tirat Moosun, qui est également le directeur de Ligentia (Mauritius) Ltd, souligne, dans ce document servi à Week-End par huissier, vendredi, entres autres que:
— ils n’ont rien à avoir avec cette cargaison de 135 kilos d’héroïne ;
— at the request of one Kushal Ramchurn, Pioneer Freight from South Africa communicated to Ligentia (Mauritius) a copy of bill of lading, packing list, invoice for clearance of goods from the Customs Department at the Mauritius Revenue Authority in the name of Brilliant Resources Ltd ;
— ces documents furent remis à Ligentia (Mauritius) pour les besoins de Bill of Entry au nom de Brilliant Resources Ltd ;
— once the bill of entry was processed, Kushal Ramchurn collected the delivery order to clear the goods as per the bill of lading, the packing list and the invoice, that was in the name of Brilliant Resources Ltd.

Avec le breakthrough dans l’enquête de l’ICAC sur le volet de blanchiment de fonds, notamment que Navin Kistnah et Kushal Ramchurn sont une même et unique personne, tous les consignments traités par ce suspect depuis le 7 avril de l’année dernière sont passés au peigne fin, soit une bonne dizaine au total à ce jour avec des recherches toujours en cours dans les archives informatiques de la Mauritius Revenue Authority.
La prochaine étape de l’enquête de l’ICAC est de retracer les destinataires des consignments dédouanés par le tandem Ramchurn-Kistnah avec un autre Customs Broker, Homanchal Ramdin, activement recherché. Depuis trois semaines, ce dernier n’a pas donné signe de vie dans le port et est actuellement wanted par l’ICAC avec une interdiction de quitter le pays logée contre lui.
La connexion Zanfan Lakaz reste une affaire à suivre avec l’enquête de l’ICAC…