C’est jeudi que le nouveau maire de Curepipe, Ananda Rajoo, a pris ses fonctions depuis son élection le 22 décembre dernier. Il a ainsi présidé sa première réunion du conseil vendredi, en précisant que “les priorités restent les mêmes depuis 2010, à savoir que nous allons tout faire pour sauver l’Hôtel de Ville d’une mort certaine et la rénovation du marché de Curepipe qui sera désormais possible avec l’abandon du projet de métro léger.”
Il a démarré cette première réunion de l’année avec des remerciements à “ceux qui ont choisi de [lui] faire confiance.” Il a aussi invité tous les membres du conseil à unir leurs efforts pour la ville. Il informe, par ailleurs, à ses conseillers qu’en attendant la présentation du budget, la mairie ne pourra dépenser qu’un douzième de son budget pour le mois de janvier.
Toujours concernant les chiffres, Ananda Rajoo soutient que le paiement de la taxe immobilière en ce début d’année devrait rapporter à la municipalité environ Rs 15 millions et le trade licence fee des commerçants quelque Rs 13 millions. Un manque à gagner de Rs 864,000 devrait toutefois être enregistré. Il s’agit de la somme payée par les commerçants spécialisés dans les produits et services destinés aux touristes, qui paieront désormais directement à la Tourism Authority.
Le maire de Curepipe a également désigné les conseillers qui constitueront le Comité exécutif, à savoir lui-même, son adjointe Marie-Michelle Lepredour, Sundee Beedassy, Kamla Varma, Dhaneshwar Bissonauth, Kervin Rama et Errol Lafolle. Par ailleurs, parmi les membres des autres comités (Public Infrastructure, Welfare et Health), nous retrouvons Ananda Rajoo, Marie-Michelle Lepredour, Sundee Beedassy, Kamla Varma, Daneshwar Bissonauth et Lindsey Paul.
Parmi les principaux items abordés, la distribution de poubelles a figuré dans l’agenda de vendredi. Cette question avait été plusieurs fois reprises en 2014 et le conseil avait décidé d’annuler ce projet pouvant être pris pour un bribe électoral. Le maire a indiqué vendredi qu’une nouvelle demande devra être faite auprès du ministère pour obtenir l’autorisation d’acheter le nombre nécessaire de poubelles. Selon les chiffres de 2011, il y aurait quelque 23,000 foyers à Curepipe.
Une question a été posée par le conseiller Hans Marguerite concernant la stratégie du maire au sujet d’éventuels cas d’inondations pouvant être provoquées par les fortes pluies. Question à laquelle le maire a répondu qu’il suivra la même stratégie que celle du gouvernement central. Une réunion devra avoir lieu mercredi avec la Road Development Authority en ce sens. Deux autres réunions auront lieu cette semaine avec le ministère de la Santé, suite à la publication d’un rapport d’audit réalisé dans des lieux publics à Curepipe, de même qu’avec le ministre des Collectivités locales afin de discuter des dossiers importants et du budget de la ville. Par ailleurs, suite à une requête du gouvernement demandant aux municipalités de soumettre leurs propositions quant à la révision de certaines clauses du Local Government Act, un atelier de travail sera également organisé avec tous les conseillers ce jeudi.