Une rencontre a eu lieu aujourd’hui entre des représentants de la communauté des pêcheurs et le ministère de la Pêche. Il a été décidé que les autorités viendront en aide aux pêcheurs en difficulté. Des négociations sont en cours afin qu’une compagnie de pêche, qui avait laissé des Mauriciens à quai au profit des Malgaches, puisse les réembaucher. Devant ce dénouement, Mustapha Mohamed alias « Gandhi » a mis temporairement fin à sa grève de la faim, commencée vendredi. Une rencontre entre les pêcheurs et le père Grégoire est prévue aujourd’hui pour discuter de la situation.
Il n’est pas question que le ministère de la Pêche accorde un prêt à Mustapha Mohamed sous le Food Security Fund ou le Fishermen Investment Trust pour une campagne de pêche. Mais cette autorité a décidé de venir en aide aux pêcheurs en difficulté. Lors d’une réunion ce matin, il a été décidé que les pêcheurs toucheront une aide sociale de Rs 2 000. Cette décision concerne surtout ceux qui ont participé à la campagne de pêche de l’hiver, mais qui se retrouvent aujourd’hui au chômage.
Le ministère a aussi entamé des démarches auprès de la compagnie de pêche pour laquelle ils travaillaient afin qu’elle les réembauche pour sa prochaine campagne de pêche. Sauf que le bateau en question doit quitter Maurice aujourd’hui.
Les pêcheurs concernés déplorent qu’après la campagne de pêche de l’hiver, la compagnie les a remplacé par des Malgaches. Ils dénoncent aussi que ce bateau mauricien a été autorisé à battre pavillon malgache.
Le ministère de la Pêche a organisé une réunion d’urgence entre la compagnie et les pêcheurs concernés à la mi-journée. Mais ceux-ci ont peu d’espoir qu’une solution puisse être trouvée dans un délai aussi court. « Les Malgaches sont déjà sur place, que va-t-on faire d’eux ? » se demandent-ils. D’où la mise en garde de Judex Ramphul disant que Mustapha Mohamed est prêt à reprendre sa grève à n’importe quel moment si aucune solution n’est trouvée.
Par ailleurs, les différentes associations de pêcheurs de l’île ont aujourd’hui une réunion avec le père Jocelyn Grégoire pour discuter de leur situation. Une grande mobilisation des pêcheurs pourrait avoir lieu le 23 octobre à Rose-Hill.