Prévention Routière Avant Tout (PRAT) a démarré hier une importante campagne d’affichage sur les billboards, dans les supermarchés et autres lieux publics en marge la Journée mondiale du Souvenir des victimes d’accidents. L’association, qui milite pour la sécurité routière, veut amener vers une conscientisation des conséquences des accidents de la route. Parallèlement, elle organise une messe ce dimanche 15 novembre, à 10 h, en l’église Notre Dame de Lourdes, Rose-Hill.
PRAT démarre aujourd’hui une campagne d’affichage montrant un jeune adolescent se retrouvant aujourd’hui en fauteuil roulant à la suite d’un accident de la route, survenu il y a cinq ans, alors qu’il était encore élève en Std 2. Depuis, ce jeune garçon de 11 ans est paraplégique et ne dispose plus, comme sens, que de son ouïe. Sa vie et celle de toute sa famille a drastiquement changé depuis cette tragédie. Le poster vise à attirer l’attention des citoyens sur les conséquences d’accidents. « Des victimes survivent aux accidents, mais certaines gardent des séquelles tout le long de leur vie. Nous oublions souvent cet aspect des choses. Nous nous limitons à souligner les fatalités dues aux accidents », fait remarquer Alain Jeannot, président de PRAT, pour qui le maître mot demeure la prudence. Quant au deuxième poster, il vise à faire penser aux victimes tout en limitant les risques d’en faire d’autres en étant tout simplement prudent.
Dans le monde, plus de 1,2 million de personnes perdent la vie chaque année lors d’accidents de la route. De ce chiffre 60% sont âgées de 15 à 44 ans. Le nombre de blessés graves nécessitant une hospitalisation, menant le plus souvent à des séquelles durables, se monte à environ 50 millions par an. À Maurice, de janvier 2014 à juin 2015, 205 personnes ont perdu la vie sur nos routes tandis que 789 autres ont été gravement blessées. Le coût économique annuel des accidents est estimé localement à Rs 3 milliards.
Les conséquences relèvent d’une telle urgence que la Journée mondiale du Souvenir des victimes d’accidents de la route a été instaurée en 2005, et ce afin de leur rendre hommage, de mettre en perspective la pertinence des services de secours et de soutien, aussi bien que ceux qui militent pour une route plus sûre, et d’attirer l’attention sur les dégâts psychologiques, physiques, économiques et sociaux. Cette journée est aussi l’occasion pour les victimes de faire entendre leur voix.
L’association organise par ailleurs une messe, qui sera célébrée ce dimanche en l’église Notre Dame de Lourdes, afin de rendre hommage aux victimes d’accidents. PRAT a prévu au programme des banderoles et décorations aux couleurs de l’association et de la cause, une intention pénitentielle pour les négligences et autres manquements sur la route, des intentions de prière et des témoignages et des messages de la police et de membres de l’association. La messe sera marquée par un engagement des participants contre les facteurs à risques et pour un meilleur partage de la route. Les clubs de motards du troisième âge seront par ailleurs présents à cette messe.