Constat de l’augmentation des ventes et des prix promotionnels dans les supermarchés et chez les redistributeurs en cette période de fin d’année festive.
Le mois de décembre est synonyme de raz-de-marée de produits à prix promotionnels « spécial fête », répondant ainsi à une demande croissante des consommateurs. Sony Wong, Senior Manager du groupe Innodis, explique qu’en cette période, la compagnie prend des dispositions pour disposer d’un stock suffisant d’aliments « afin de satisfaire les envies de la clientèle ». Les supermarchés Winners, par exemple, sont submergés de clients au quotidien, avec le stock de viande diminuant à vue d’oeil.
« La dinde est le produit festif incontournable », nous déclare Sony Wong qui nous précise que les produits frais tels que le fromage, la viande de boeuf ainsi que les fruits de mer sont aussi très prisés. À Shoprite, la volaille se vend à partir de Rs 150. Celle déjà cuite s’achète à Rs 230.
Concernant les desserts, les supermarchés ont considérablement cassé le prix de la bûche de Noël qui varie entre Rs 140 et Rs 300. Les chocolats sont de beaux desserts, mais peuvent aussi être offerts comme cadeaux. Les marques convoitées sont Lindt, Kinder, Cadburry ou encore Ferrero Rocher. En termes de glace, les marques Icedream, Côte d’Or ou encore Nestlé sont prisées. Cependant, leurs prix restent inchangés.
« Avec le bonus et le salaire de fin d’année, il est clair que le Mauricien voudra se faire plaisir », affirme Sony Wong. Elle constate toutefois que de plus en plus de consommateurs font attention à ce qu’ils achètent. « L’achat impulsif a laissé place aux achats réfléchis », déclare Sony Wong qui néanmoins reste positif sur une chose : « Il y a une hausse importante en termes de demande et ça, c’est bon signe ».
Côté consommateur, Le Mauricien a rencontré la famille Casquette qui se prépare pour les périodes festives : « Nous avons profité des promotions afin de faire notre stock de boissons et de nourriture pour les fêtes. Nous avons prévu de préparer cette année une dinde pour Noël. Nous avons aussi fait plaisir aux enfants en achetant du chocolat. Nous trouvons même les prix relativement élevés malgré quelques promotions intéressantes, alors il nous faut faire des choix qui ne vont pas nous ruiner ! »
La famille Parsooramen, quant à elle, prévoit un grand dîner de famille le 25 décembre : « Nous ne sommes pas catholiques, mais comme ce jour tombe en fin d’année nous en profitons pour faire un grand dîner familial où nous offrons quelques cadeaux, vêtements en particulier. Pour ce grand dîner, nous avons déjà commencé à faire nos achats, car nous préparerons plusieurs plats. Nous achèterons aussi des desserts et boissons afin que ce jour soit spécial. »