Les prix des produits pétroliers à la pompe ont repris l’ascenseur. Le Petroleum Fixing Committee, qui s’est réuni hier, a pris la décision de majorer le prix du litre d’essence de 5,3 %, soit à Rs 44.90 à partir de ce matin et celui du mazout de 8,94 %, soit à Rs 35.35 le litre. Justifiant cette décision, la State Trading Corporation revient en arrière, soit en février dernier quand les prix de l’essence et du mazout avaient été fixés à Rs 42.70 et Rs 32.45 respectivement.
La STC avance qu’à cette date, les prix de référence étaient de USD 553,42 la tonne et de USD 63.97 le baril. De ce fait, les prix à la pompe auraient dû être majorés de Rs 7.9471, soit de 20,46 % et de Rs 7.3818, soit de 25,02 %. Mais la hausse fut contenue à 10 % de par les règlements en vigueur.
Au 15 février dernier, la balance au Price Stabilisation Account pour l’essence était négative de Rs 62,9 millions. Depuis avec un manque à gagner de Rs 3.5627 par litre, la STC s’est retrouvée avec un trou de Rs 193,3 millions en cette fin de semaine.
La situation est quasi similaire avec le mazout où le manque à gagner par litre était de Rs 3.8537 depuis la mi-février. Au 4 août, le trou dans le Price Stablisation Account était de Rs 23,2 millions.
D’autre part, avec les prochaines célébrations de la fête Eid-Ul-Adha, le ministère du Commerce annonce que le prix du boeuf sur patte ne devrait pas être supérieur à Rs 135 le kilo. Ce prix est en vigueur depuis le 4 août jusqu’à la fête. Le ministère rappelle que toute infraction à cette décision est passible d’une amende ne dépassant pas Rs 100 000 et une peine d’emprisonnement d’un maximum de trois ans. Par ailleurs, le prix de vente du bétail devra être apposé dans un endroit visible avant la vente.