Les fêtes de fin d’année sont la période d’affluence par excellence dans les rayons des supermarchés. Les consommateurs se bousculent dans les commerces, en particulier dans les rayons alcool, épicerie fine et alimentation pour réveillonner comme il se doit et oublier le temps d’une soirée les tracas de la vie quotidienne. Offres promotionnelles et produits festifs mis à l’honneur  les supermarchés ne lésinent pas sur les moyens pour convaincre ceux et celles qui avaient promis cette année de ne pas faire de folies vu la situation économique. Mais à la dernière minute nombreux seront ces consomateurs qui auront cédé à la tentation, à la grande satisfaction des commerçants qui écoulent leurs produits jusqu’à six fois plus qu’en temps normal.
Les volailles et le gibier sont privilégiés en cette période. Il n’est point de belles fêtes sans de grasses volailles ­– canard, pintade, dinde et poulet – emblématiques des repas festifs. De plus en plus de Mauriciens sont portés sur la dinde, qu’ils ne retrouvent en supermarchés qu’en période de fêtes de fin d’année, et le canard qui, selon le responsable du supermarché Winners de Port-Louis, a triplé en terme de vente cette année. Le poulet reste néanmoins l’aliment le plus consommé par les Mauriciens en cette période, plus particulièrement le poulet frais. Les collations (samoussas, croquettes, etc.) sont également des produits de haute consommation durant cette période, les ventes pouvant atteindre quatre fois plus de volume qu’en temps normal, selon Winners.
Par ailleurs, la demande pour les produits de luxe connaissent une hausse. Au chapitre des produits de la mer, le saumon et le marlin et les crustacés se retrouvent de plus en plus dans les assiettes des Mauriciens, indiquent les distributeurs. Ignace Lam, Chairman d’Intermart Mauritius, avoue que les crevettes, les crabes et les langoustes sont des produits de la mer qui ont connu cette année une grande demande. Place aux huitres importées également dans certaines salles à manger familiales.
Jumbo propose aussi d’autres types de coquillages importés de France. “Généralement ils sont consommés soit en fin de semaine ou durant les fêtes, mais nous avons remarqué cette année que la tendance tend vers une consommation annuelle de ces produits de luxe”, indique Jean Taminau, Directeur général des supermarchés Jumbo & Spar. Idem pour les produits traiteurs tels que le foie gras et les terrines. “Nous pouvons atteindre cinq à six fois le volume des ventes des produits festifs en cette période de l’année”, soutient Jean Taminau.
Quant aux desserts, ils font la part belle au chocolat, notamment avec la fameuse bûche de Noël, reine d’un soir exceptionnel. La galette des rois fait aussi son apparition dans les rayons des supermarchés, principalement chez Jumbo & Spar. Les fruits, de saison savent également prendre de la valeur et se faire apprécier. Mangue, litchi, ananas, melon d’eau apportent la fraîcheur à la soirée chaude et  festives de la St-Sylvestre.
Côté boisson, les spiritueuses restent les princesses des fêtes. Rhum, vodka et whisky partagent la table avec la bière et le vin mousseux, de même que le champagne, si les bourses le permettent. “Si les boissons alcoolisées sont beaucoup plus vendues durant cette haute saison c’est aussi parce que les gens en achètent pour offrir”, indique Ignace Lam. Les jus et le soda restent des boissons consommées en grande quantité tout au long de l’année.
Afin de satisfaire un plus grand nombre de clients et de maintenir la compétitivité, les supermarchés affichent, en cette fin d’année, des offres promotionnelles sur de nombreux produits de consommation.  Les supermarchés ont également considérablement cassé le prix des boissons alcoolisées et gazeuses.
Aux consommateurs de faire leur choix. Mais à trois jours du Nouvel An toutes les options restent ouvertes car si les temps sont dure, le laisser aller de dernière minute pourrait pousser bon nombre à des folies pour que la nuit de la St-Sylvestre soit longue et inoubliable. Quitte à manger plus maigre le jour de l’an.
Bonne année 2015.