Le contexte économique, financier et monétaire mondial infl uence notre économie insulaire, largement dépendante des économies extérieures dont la reprise se fait attendre. Dans ce contexte, Maurice subit de pleins fouets les effets de la conjoncture mondiale, mais résiste en ayant comme atout la volonté tenace de ses entrepreneurs à se battre et la confi ance des consommateurs.
Ainsi au premier trimestre de 2012, l’indice de confiance, le pouvoir d’achat et les perspectives perçues par les consommateurs restent donc relativement stables. En tous les cas, on ne pressent pas encore de détérioration nette, au pire un manque de visibilité. Cependant, face à l’incertitude, la majorité des consommateurs mauriciens sont prudents dans leur achat. D’ailleurs, étant une microéconomie proactive, un certain dynamisme est attendu, par les consommateurs, dans les mois à venir.
Stabilité de l’Indice de Confi ance des Consommateurs mais les jeunes toujours prêts à dépenser
L’indice de Confi ance des Consommateurs Mauriciens est resté quasiment stable entre le 4ème trimestre 2011 et le 1er trimestre 2012. L’indice est plus élevé comparé à son niveau au 1er trimestre 2011.
Les 16-19 restent les consommateurs les plus optimistes alors que les plus de 45 ans sont les moins optimistes. Faisant face à juste titre à la gestion des projets familiaux sur le court et le
long terme, ces derniers sont beaucoup plus attentifs aux conjonctures économiques.
Les Mauriciens restent optimistes par rapport à la situation économique mais pas sur l’emploi
Dans un climat mondial d’incertitude, les Mauriciens croient en la capacité de leur économie à faire face aux défi s mondiaux et restent optimistes. Au 1er trimestre 2012, 42.7% des consommateurs interviewés pensent que la situation économique actuelle de Maurice est plutôt favorable et 42.5% d’entre eux pensent que l’économie mauricienne va dans la bonne direction.
La perception du marché du travail est essentielle pour les consommateurs et infl uence leur Indice de Confi ance. En général, bien que la situation de l’emploi ne soit pas encore préoccupante, les consommateurs dénotent une certaine baisse du nombre d’emplois disponibles à Maurice. Les consommateurs sont légèrement moins optimistes sur l’offre d’emploi comparé au 2 derniers trimestres, mais largement plus optimistes qu’en début 2011.
Anticipation sur une baisse des revenus et un ralentissement des achats
Parallèlement aux perspectives de l’emploi, les perspectives de revenus sont restées stables depuis 9 mois, ni réelle amélioration ni détérioration au niveau global. Le pourcentage de ménages prévoyant une baisse de leur revenu est plus élevé que ceux qui prévoient une hausse de leur revenu.
L’Indice des perspectives d’achat (de biens de consommation durables) a enregistré une légère baisse comparé au 4ème trimestre 2011. Face à une certaine incertitude, les comportements de prudence sont toujours de rigueur.