Les investissements des entreprises et autres investisseurs institutionnels mauriciens en Afrique ont maintenu leur courbe ascendante, indique le Board of Investment (BoI) dans une analyse des Foreign Direct Investments (FDI) pour l’année écoulée. En 2012, le FDI mauricien vers les pays africains a passé la barre des Rs 1,5 milliard, relève le BoI, qui se prépare à mener une délégation mauricienne à l’Africa Global Business Forum à Dubaï au début du mois prochain.
Selon le BoI, l’Afrique demeure une destination de choix pour les entreprises et investisseurs individuels mauriciens. « Il y a un intérêt croissant de la part des investisseurs locaux à se prévaloir des possibilités d’investissement offertes par le continent africain », souligne-t-il dans son analyse du FDI pour l’année écoulée. Sur les Rs 2,6 milliards de FDI en provenance de Maurice, plus de 50 % ont été dirigés vers le continent africain. L’Europe se place en deuxième position avec Rs 740 millions alors que les investissements mauriciens en Asie ont suivi une tendance à la baisse depuis 2010, s’établissant à Rs 351 millions en 2012, soit une réduction de l’ordre de 60 % par rapport à 2011. Quant à l’Amérique du Nord, elle a attiré seulement 1 % du FDI mauricien.
Le BoI relève qu’en 2012, les investissements à l’étranger par les investisseurs nationaux ont ciblé un large éventail de secteurs. L’hôtellerie et la restauration (Rs 909 millions) arrivent en première position, précédant les services financiers (Rs 804 millions), le secteur manufacturier (Rs 342 millions) et l’immobilier (Rs 254 millions). On observe, par ailleurs, que les investissements à l’étranger dans le secteur agricole ont connu une baisse importante en 2012, ne représentant que 3 % des investissements contre 21 % en 2011.
Par ailleurs, une délégation mauricienne participera, début mai prochain, à l’Africa Global Business Forum de Dubaï. Organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dubaï, en collaboration avec l’Agence Régionale d’Investissement du COMESA, ce forum, affirme-t-on, va réunir un grand nombre de participants et de conférenciers d’Afrique et des Émirats Arabes Unis, dont des ministres et des chefs d’entreprise. « Ce sera pour le BOI une occasion de promouvoir les projets d’investissement dans les secteurs clés, notamment dans l’agroalimentaire, la logistique, le commerce, les services financiers et le tourisme », soutient l’agence mauricienne.
« Le forum permettra une meilleure compréhension des opportunités d’investissement ainsi que des avantages associés aux activités menées sur le continent africain. Les participants seront en mesure d’identifier les cadres régulateurs qui favorisent la croissance et contribuent à un environnement propice aux entreprises, tout en se mettant en réseau avec leurs pairs de l’industrie », ajoute le BoI.
Distinction
Par ailleurs, la Standard Bank s’est distinguée pour la troisième année consécutive en tant que « most valuable banking brand » pour l’Afrique dans l’édition 2013 du Top 500 Banking Brands au niveau global. Le groupe bancaire sud-africain s’est classé 103e au plan mondial. Le Top 500 Banking Brands est établi à partir d’une évaluation entreprise par BrandFinance Banking, un gestionnaire d’actifs et est publié dans le magazine de renom The Banker.
Selon ce document, la marque de la Standard Bank est évaluée à 1,5 milliard de dollars. « This recognition is the result of many factors, the most important of which is the dedicated focus of our people and the service that they provide to our customers and clients in South Africa and the rest of Africa », a déclaré Ben Kruger, Chief Executive conjoint du Standard Bank Group. De son côté, Lakshman Bheenick, Chief Executive de la branche mauricienne de la Standard Bank, a dit sa fierté de noter que la marque de la banque soit à nouveau reconnue comme la meilleure en Afrique. « This is testimony to our ability to create value for the brand by providing first class services and products to our customers. Our 150-year history on the continent, vast African network, ability to provide tailor made solutions and sector expertise especially in natural resources make us the bank to talk to for those who want to invest in Africa », a-t-il fait ressortir.
Lakshman Bheenick a rappelé que la Standard Bank Mauritius a lancé récemment une campagne de promotion de sa marque au niveau local. Axée sur le thème « They call it Africa. We call it home », cette campagne met en lumière la valeur des produits et services proposés par la banque aux entreprises qui se tournent vers l’Afrique.
Etablie en 2001, la Standard Bank Mauritius est une filiale du Standard Bank Group.