3,929 demandes de permis de nouvelles constructions en 2012 contre 3,413 en 2011. Le béton coule à flots dans le pays depuis quelques années et cela n’est pas près de s’arrêter. Alors que les inondations du 30 mars dernier sont encore dans toutes les mémoires, les conséquences du bétonnage de Maurice ne semblent pas être la préoccupation des promoteurs et des autorités. Les risques sont pourtant réels, affirment Vasant Jogoo (urbaniste et consultant en environnement) et Karim Jaufeerally (membre de l’Institute for Environmental and Legal Studies).
Qui dit bétonnage dit moins d’espaces verts. Vasant Jogoo et Karim Jaufeerally sont assez inquiets des conséquences que cela peut avoir pour le pays. Ils soulignent que c’est un véritable problème car les arbres agissent comme une éponge pour retenir l’eau de pluie et favoriser le remplissage des nappes phréatiques. Karim Jaufeerally fustige “une urbanisation qui est faite à outrance, et n’importe comment.”