Le Chantier naval de l’océan Indien, compagnie mauricienne du groupe IBL, a décroché un contrat de Rs 240 millions pour la construction d’un bateau amphidrome pour Mayotte. Avec ses 39 mètres de long et 12 mètre 50 de large, ce sera le plus grand bateau construit par le CNOI.
Plusieurs navires, dont deux bacs amphidromes, assurent plusieurs fois par jour le trajet des personnes et des marchandises sur les deux îles principales de Mayotte. La demande ayant augmenté, le Conseil général de ce département français a décidé de faire construire un nouveau bateau amphidrome afin de faire la navette quotidiennement. Suite à un appel d’offres international, c’est le Chantier naval de l’océan Indien (CNOI) qui a décroché le contrat de Rs 240 millions.
Le nouveau bateau, qui sera de 39 mètres de long et 12 mètres 50 de large, pourra transporter 230 passagers et 28 voitures alors que les deux autres peuvent accueillir que 98 personnes et le même nombre de véhicules. Sa livraison est prévue en 2014. « Un amphidrome est un bac ayant une porte à l’arrière et à l’avant, permettant aux passagers et aux véhicules d’entrer d’un côté et de sortir de l’autre », explique Jean-Yves Ruellou, directeur général du CNOI. « La propulsion est particulière car grâce aux moteurs placés à l’avant et à l’arrière du bateau, l’amphidrome peut faire le va-et-vient sans faire demi-tour. »
Ce navire sera le 18e à être construit par le CNOI qui existe depuis 11 ans. Celui-ci sera le plus grand jamais construit par la compagnie mauricienne. Par ailleurs, rappelle Jean-Yves Ruellou, l’Atsantsa, patrouilleur malgache qui a capturé deux bateaux sri-lankais soupçonnés de pêche illégale, a été construit par le chantier. De plus, précise-t-il, la compagnie assure un emploi direct à 300 personnes.
Nicolas Maigrot, directeur général du Groupe IBL, a souligné que le CNOI a « su se créer une réputation de service de qualité dans la région et faire Maurice une escale technique importante pour les bateaux naviguant dans l’océan Indien ».