Une considération prioritaire est donnée au traitement des maisonnettes contenant de l’amiante, a laissé entendre le VPM et ministre du Logement, Showkutally Soodhun, en réponse à une interpellation de Joe Lesjongard. Alan Ganoo a, pour sa part, réclamé un plan spécial pour aider les propriétaires de ces maisons à les démolir.
Répondant à la question parlementaire, Showkutally Soodhun a expliqué qu’il y a huit cités EDC dans la circonscription N° 14, notamment à Bel-Ombre, Case-Noyale, La Ferme, L’Embrasure, La Mivoie, Petit-Bien, Surinam et Tamarin. Ces cités comptent 479 unités de logements. Des panneaux d’amiante et des tôles cannelées avaient été utilisés pour la construction de ces maisons.
Comme l’a expliqué le ministre, 96 maisons ont été démolies par leurs propriétaires et ont été reconstruites en béton. Des travaux d’extension ont été effectués dans 330 unités, 45 maisons sont toujours dans leur état original et sont maintenues convenablement par leurs propriétaires. Huit sont dans un état déplorable, dont quatre qui sont inoccupées. Les occupants de ces maisons ont été informés qu’il existe plusieurs plans pour l’amélioration et la reconstruction de leurs unités de logement auxquels les propriétaires peuvent avoir accès pour l’amélioration ou la reconstruction. Ces plans comprennent une aide pour l’enlèvement des panneaux d’amiante et l’évacuation des déchets de cette matière toxique. Des dons sont accordés sur une base de considérations prioritaires pour couler les dalles et pour l’achat des matériaux de construction par le biais de la National Housing Development Company Ltd. Des facilités de prêts subventionnés sont disponibles à la National Housing Development Company. Finalement la National Empowerment Foundation accorde son aide pour la construction des maisons.
Showkutally Soodhun a annoncé une campagne de sensibilisation sur le maintien des unités de logement et sur les facilités disponibles pour la construction d’une nouvelle maison. Il a annoncé qu’il compte effectuer une visite pour évaluer la situation de visu. Il compte de plus demander au comité responsable de ce dossier au ministère de la Santé d’évaluer la situation dans ces cités CHA et de mettre à jour les informations de façon à savoir si des interventions immédiates sont requises. Pour le ministre, cette question sera réglée avec la collaboration de tout le monde dont les parlementaires de l’opposition.
Répondant à une question de Reza Uteem, le ministre a affirmé qu’il y avait 181 squatters dans la circonscription N° 2, soit 82 Tranquebar, 29 à Vallée-Pitot, 67 à côté de Eid Gah et trois à La Citadelle. Les squatters de Tranquebar seront relocalisés à Pointe-aux-Sables. Une étude est en cours concernant ceux de Vallée-Pitot. Un comité ministériel se penche sur la relocalisation des squatters installés à côté de Eid Gah où doit passer la ring road.