Redonner ses couleurs à l’arc-en-ciel est la mission que se donne Chung. Son histoire nous apprendra qu’un bout de chou peut avoir de grandes ambitions ! Ce petit personnage créé par Amarnath Hosany sous les traits imaginés par Guillaume Clarisse va faire ses premiers pas chez les lecteurs en France et à Maurice dans la collection Jeunesse L’Harmattan. Déjà publié parmi de nombreux autres dans le recueil Escales en mer indienne, ce texte connaît désormais une seconde vie en mots et en images.
Amarnath Hosany est un des rares auteurs mauriciens qui écrit exclusivement pour les enfants ou les adolescents. Chung et les couleurs de l’arc-en-ciel est le onzième ouvrage qu’il leur destine, et ceux qui ont déjà pu en lire le texte, remarqueront que le nom du personnage principal apparaît désormais dans le titre, en échos au petit garçon jovial qui chevauche… un marqueur transformé en monture volante ! Qu’on ne s’y trompe pas, l’auteur n’a pas choisi ici avec Chung de vanter le fameux cliché de l’arc-en-ciel mauricien ; il invite plutôt à se soucier d’équilibre écologique et des relations que les enfants entretiennent avec la nature. Chung est fasciné par les vrais arcs-en-ciel — si fréquents à Maurice — qui apparaissent comme par magie sous l’effet de l’eau et du soleil.
« Cet arc-en-ciel que recherche Chung n’a rien à voir pour moi avec la nation mauricienne, nous explique Amarnath Hosany, car je finis par croire que ça n’existe pas. De nos jours, les gens qui revendiquent leur identité, leur communauté sont de plus en plus visibles. Ce sentiment se ressent partout dans la société. Je voulais plutôt parler ici de l’importance de la nature et du rôle qu’elle peut jouer sur l’état d’esprit d’un enfant. » Chung vit à Petit Verger et grimpe chaque jour sur quelque colline de la montagne du Pouce pour admirer les arcs en ciel qui apparaissent si souvent dans la plaine de Saint-Pierre et aux alentours. Mais il arrive un moment où celui-ci n’apparaît plus qu’en noir et blanc, plongeant le petit garçon dans l’affliction…