Cour suprême

H. K & D Nandee Co Ltd fait l’objet d’une réclamation de Rs 3,8 M en Cour suprême, la Martello Seafoods Ltd soutenant être la propriétaire de la marchandise et avoir subi des pertes pour n’avoir pu la vendre sur le marché local.

Le bras de fer juridique entre H. K & D Nandee Co Ltd et Martello Seafoods Ltd, deux compagnies importatrices de fruits de mer pour le marché local, a été enclenché lorsqu’un conteneur transportant 10 tonnes de fruits de mer a été bloqué après un ordre intérimaire émis par le juge Gérard Angoh en 2013. H. K & D Nandee Co Ltd a obtenu cet ordre intérimaire car elle soutenait que Martello Seafoods Ltd avait agi de connivence avec le fournisseur basé en Indonésie pour s’approprier la marchandise.

Ce que dément Martello Seafoods Ltd, qui soutient, elle, avoir conclu un accord avec le fournisseur pour l’importer. La plainte de Martello Seafoods Ltd fait état d’une « frivolous and vexatious application » logée par H. K & D Nandee Co Ltd lorsqu’elle a demandé à la chambre commerciale de la Cour suprême d’émettre un ordre pour retenir le conteneur de fruits de mer dans le port. Selon Martello Seafoods Ltd, depuis janvier 2013, elle négocie avec un fournisseur basé en Indonésie pour l’importation de fruits de mer à Maurice. Le 12 août 2013, la compagnie aurait conclu un accord avec ce fournisseur pour importer les 10 tonnes de fruits de mer. Un transfert bancaire de USD 15 000 avait ainsi été effectué pour cette transaction.

Le conteneur est arrivé au port le 25 août 2013. Mais le 16 septembre, le ministère de la Pêche a informé la compagnie qu’elle ne pourrait prendre possession de sa marchandise car H. K & D Nandee Co Ltd avait recouru à la Cour suprême pour demander que les autorités portuaires empêchent une tierce compagnie de disposer de cette marchandise qui, selon elle, lui appartient.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Le Mauricien du 31 juillet.