Le ministère des Infrastructures publiques lance un appel aux contracteurs et consultants dans le secteur de la construction afin qu’ils s’enregistrent auprès du Construction Industry Development Board (CIDB) avant le 30 juin. Passé ce délai, ces derniers ne seront ni autorisés à entreprendre des travaux ni à offrir leurs services et se retrouveront ainsi en situation d’illégalité. La loi a, pour rappel, été amendée en mars 2015 pour permettre une extension de la période transitoire.